NOUVELLES

Les femmes qui accouchent tard de leur dernier enfant vivent plus vieilles

26/06/2014 11:06 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les femmes qui donnent naissance à leur dernier enfant plus tard pendant leur vie tendent à vivre plus longtemps que les autres, démontre une nouvelle étude.

Des chercheurs de la faculté de médecine de l'Université de Boston expliquent que les femmes qui sont en mesure d'accoucher après l'âge de 33 ans sont plus susceptibles d'atteindre un âge avancé que celles qui donnent naissance à leur dernier enfant avant l'âge de 30 ans.

Le docteur Thomas Perls a précisé que l'organisme des femmes qui sont capables d'accoucher naturellement un peu plus tard est probablement moins abîmé que celui des autres, ce qui expliquerait leur longévité.

Ainsi, les femmes qui ont accouché de leur dernier enfant après l'âge de 33 ans étaient deux fois plus susceptibles d'atteindre l'âge de 95 ans, comparativement aux femmes qui ont eu leur dernier bébé au plus tard à l'âge de 29 ans.

Une étude réalisée précédemment avait déterminé que les femmes qui accouchaient après l'âge de 40 ans étaient quatre fois plus susceptibles de vivre jusqu'à 100 ans que celles qui accouchaient pour la dernière fois à un âge moins avancé.

Le docteur Perls a prévenu que les femmes ne doivent pas en conclure qu'elles devraient attendre avant d'avoir des enfants, de manière à augmenter leurs chances de longévité.

Les conclusions de la nouvelle étude sont publiées dans le journal médical Menopause.

PLUS:pc