NOUVELLES

Le Ghana exclut Muntari et Boateng avant son match contre le Portugal

26/06/2014 11:49 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

BRASILIA, Brésil - Le Ghana a exclu Sulley Muntari et Kevin-Prince Boateng de sa formation pour la Coupe du monde de football en raison d'inconduites, jeudi, plongeant les Black Stars dans un chaos encore plus grand avant son match décisif de groupe contre le Portugal.

À peine une journée après avoir étouffé une possible mutinerie des joueurs en lien avec les bonis promis à ces derneirs pour disputer la Coupe du monde, l'Association de football du Ghana (GFA) a émis deux communiqués dans lesquels elle mentionne les suspensions des deux vedettes, avec effet immédiat.

Muntari a été suspendu après s'en être pris physiquement «sans provocation» à un membre du comité exécutif de la GFA et de la direction des Black Stars, Moses Armah.

L'autre communiqué fait état de la suspension de Boateng pour avoir «insulté le sélectionneur Kwesi Appiah pendant une session d'entraînement» cette semaine.

«Depuis, Boateng n'a démontré aucun remords pour les actions qui ont mené à cette décision», peut-on lire dans ce communiqué.

Les deux joueurs ont vu leur accréditation de la Coupe du monde être révoquée.

Boateng, qui évolue pour le club de Schalke, a déclaré au journal allemand Sport Bild qu'il acceptait cette suspension et qu'il souhaitait la meilleure des chances à ses coéquipiers pour le match de jeudi, face au Portugal, «mais que personne ne devrait penser que j'ai insulté l'entraîneur ou fait quoi que ce soit de répréhensible».

Selon Boateng, Muntari et lui échangeaient des plaisanteries pendant l'entraînement de mercredi quand l'entraîneur leur a demandé pourquoi ils riaient, avant de demander à Boateng de retraiter au vestiaire.

«Après l'entraînement, je suis allé voir l'entraîneur et lui ai demandé s'il avait une minute à m'accorder. Je lui ai demandé ce qu'il avait à me reprocher, a expliqué Boateng. C'est alors qu'il s'est mis à crier après moi.»

Le Ghana, qui a atteint les quarts de finale en 2010, doit battre le Portugal pour avoir une chance de se qualifier dans le groupe G. Muntari était déjà suspendu pour cette rencontre en vertu des deux cartons jaunes accumulés dans les deux premiers matchs.

Ce Mondial était déjà mouvementé pour le Ghana en raison des protestations des joueurs au sujet du non paiement de leurs primes. La GFA, aux prises avec de graves problèmes financiers, a dû demander une avance à la FIFA sur la bourse garantie de 8 millions $ US pour sa participation au Mondial afin de payer ses dettes envers ses joueurs.

La FIFA a indiqué mercredi que la ddemande du Ghana était présentement à l'étude.

Le ministre adjoint aux Sports du Ghana a déjà indiqué que 3 millions $ étaient acheminés par avion vers le Brésil afin de payer les bonis aux joueurs et éviter une grève de leur part.

Les bourses de la Coupe du monde, qui vont de 8 millions $ pour une élimination en phase de groupes à 35 millions $ pour le gagnant de la compétition, sont habituellement versées après la compétition.

Le milieu de terrain ghanéen Christian Atsu a rejeté du revers de la main les craintes que les joueurs boycottent leur dernier match de la phase de groupes.

«Nous n'allons pas dire que nous ne jouerons pas en raison de l'argent, a-t-il dit. Nous aimons notre pays et nous allons jouer pour lui.»

Appiah a déclaré mercredi qu'il avait peine à trouver le sommeil cette semaine, ajoutant qu'il avait réparé les ponts avec Boateng après un accrochage à l'entraînement.

PLUS:pc