NOUVELLES

Le chef de la diplomatie britannique William Hague est arrivé à Bagdad

26/06/2014 06:20 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

Le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague est arrivé jeudi à Bagdad pour appeler les dirigeants irakiens à s'unir face à "la menace létale" que représente l'offensive lancée par des insurgés sunnites.

M. Hague, dont la visite n'avait pas été annoncée, doit évoquer avec les responsables irakiens "la menace létale pour la stabilité et l'intégrité territoriale de l'Irak" que représente l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) qui dirige l'offensive en Irak, selon un communiqué du Foreign Office.

"L'Etat irakien fait face à une menace existentielle, avec d'importantes répercussions sur la stabilité et la liberté futures de ce pays", a déclaré le ministre, cité dans le communiqué.

"Le plus important facteur qui va déterminer si l'Irak surmontera ou non ce défi est l'unité politique", a-t-il poursuivi.

Sa visite fait suite à celle lundi de son homologue américain John Kerry qui avait lui aussi demandé aux dirigeants irakiens de mettre de côté leurs différends confessionnels et politiques et de gouverner d'une seule main pour mettre en échec l'offensive des insurgés.

L'offensive lancée le 9 juin a permis aux insurgés de prendre de larges pans de territoire, a provoqué le déplacement de centaines de milliers d'Irakiens et mis sous pression le Premier ministre chiite Nouri al-Maliki.

bur-psr/faa/emb

PLUS:hp