Huffpost Canada Quebec qc

L'Arabie Saoudite menace d'expulser les résidents non-musulmans ne respectant pas le ramadan

Publication: Mis à jour:
SAUDI ARABIA
AP
Imprimer

Le ministère saoudien de l'Intérieur a menacé jeudi d'expulser les résidents non-musulmans qui boivent, mangent ou fument en public durant le ramadan, le mois de jeûne musulman qui doit commencer samedi ou dimanche.

Dans un communiqué, le ministère précise que les expatriés non-musulmans doivent "respecter les sentiments des musulmans en s'abstenant de manger, boire ou fumer dans les lieux publics, dans la rue ou sur le lieu de travail" durant le ramadan, soit du lever jusqu'au coucher du soleil.

Il prévient les contrevenants que "les autorités prendront à leur égard les mesures nécessaires, dont la rupture du contrat de travail et l'expulsion du royaume".

"Les compagnies, les sociétés et les individus sont tenus d'en informer leurs employés", conclut le ministère dans son communiqué publié par l'agence officielle Spa.

L'Arabie saoudite, riche pays pétrolier qui applique une version rigoriste de l'islam, renouvelle chaque année cet avertissement à l'approche du ramadan.

Le royaume compte plus de 9 millions d'étrangers, en majorité d'origine asiatique, sur une population totale de quelque 30 millions d'habitants.

Pendant le ramadan, les croyants s'abstiennent de boire, de manger, de fumer et d'avoir des relations sexuelles, du lever jusqu'au coucher du soleil.

Le ramadan est sacré pour les musulmans car c'est le mois pendant lequel le Coran a été révélé au prophète Mahomet, selon la tradition.

Aussi sur le HuffPost:

Close
Des célébrités qui se sont converties à l'islam
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

L'Arabie menace d'expulser les migrants ne respectant pas le ramadan

Ramadan 2014 : 3 choses à savoir sur la "nuit du doute"