NOUVELLES

GB/écoutes: Rebekah Brooks "confortée" par le verdict d'acquittement

26/06/2014 01:51 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

Rebekah Brooks, ancienne protégée de Rupert Murdoch acquittée dans l'affaire des écoutes téléphoniques à l'ancien tabloïd News of the World (NotW), s'est dite jeudi "confortée" par ce verdict, en répétant son innocence, dans sa première déclaration publique depuis la fin du procès.

Epaulée par son mari, tantôt au bord des larmes tantôt souriante, l'ancienne "reine des tabloïds" s'est exprimée devant une forêt de micros et de caméras devant la porte de son domicile londonien.

"Je suis innocente des délits pour lesquels j'ai été inculpée et je me sens confortée par les verdicts pris à l'unanimité", a déclaré cette femme de 46 ans à la chevelure rousse botticellienne, ancienne directrice générale de la division des journaux britanniques du groupe Murdoch.

"Quand j'ai été arrêtée, c'était dans un maelström de controverses, de politique, de commentaires. Certaines choses étaient justifiées mais beaucoup ne l'étaient pas donc je suis très reconnaissante au jury d'avoir pris cette décision", a ajouté Rebekah Brooks.

Si cette amie de David Cameron a été blanchie mardi par le tribunal d'Old Bailey, en revanche son ancien collègue et ex-amant Andy Coulson, un temps conseiller du Premier ministre, a, lui, été reconnu coupable d'écoutes illégales.

Rebekah Brooks a affirmé que ses pensées allaient à ses "anciens collègues confrontés à de futurs procès" et précisé qu'elle ne "pouvait pas trop en dire aujourd'hui" en raison des procédures judiciaires encore en cours visant ses ex-confrères.

Andy Coulson saura lundi prochain s'il est rejugé sur une partie des chefs d'inculpation le visant et sera fixé le 4 juillet sur sa peine concernant les écoutes téléphoniques.

Rebekah Brooks, dont le mari Charlie a comme elle été acquitté, a déclaré avoir passé trois ans "difficiles" depuis la fermeture du NotW, emporté par le scandale. "Mais surtout (ces années) ont été difficiles pour toutes les parties impliquées dans ce procès" des écoutes, qui a touché des centaines de victimes, célèbres ou anonymes.

L'ancien patron de Rebekah Brooks, le magnat des médias Rupert Murdoch, qui n'a pas encore réagi aux verdicts, était jeudi à Londres afin d'y évoquer les conséquences de ce procès-fleuve.

alm/dh/gg

PLUS:hp