NOUVELLES

Empire fermera environ 50 magasins Sobeys, surtout dans l'ouest du Canada

26/06/2014 08:24 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

STELLARTON, N.-É. - La Société Empire espère pouvoir améliorer sa situation financière en fermant environ 50 de ses magasins Sobeys dont la performance a été jugée décevante. La société s'était lancée dans un examen de ses activités après avoir complété son acquisition de Canada Safeway, l'été dernier, pour 5,8 milliards $.

Environ 60 pour cent des magasins d'alimentation touchés par cette décision se trouvent dans l'Ouest canadien, a précisé la société établie à Stellarton, en Nouvelle-Écosse.

Le détaillant a inscrit aux comptes du plus récent trimestre une charge de 169,8 millions $ liée aux fermetures de magasins, dévoilant du coup des résultats en forte baisse.

Selon le président et chef de la direction d'Empire, Marc Poulin, les fermetures de magasins «renforceront la qualité de notre réseau de magasins et devraient, jumelées à d'autres initiatives, améliorer la performance d'ensemble et notre résultat net».

L'opération devrait diminuer d'environ 400 millions $, soit environ 1,9 pour cent, les ventes annuelles totales.

Empire (TSX:EMP.A) a affiché jeudi un bénéfice net attribuable aux actionnaires de contrôle de 800 000 $, soit 1 cent par action, ce qui se compare à un bénéfice de 105,9 millions $, ou 1,56 $ par action, pour la même période un an plus tôt. Les ventes consolidées pour le trimestre clos le 3 mai se sont établies à 5,94 milliards $, en hausse par rapport à 4,26 milliards $ un an plus tôt. Le gain a été attribué à l'acquisition de Canada Safeway.

Les ventes des magasins Sobeys ouverts depuis au moins un an se sont appréciées de 0,2 pour cent par rapport à l'an dernier.

Sur une base ajustée, la société a réalisé un bénéfice des activités poursuivies de 131,3 millions $, ou 1,42 $ par action, comparativement à un bénéfice de 95,7 millions $, ou 1,40 $ par action, un an plus tôt.

Ces résultats sont supérieurs aux attentes des analystes, qui misaient en moyenne sur un bénéfice ajusté de 112,2 millions $, ou 1,29 $ par action, d'après les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

Empire a aussi augmenté son dividende trimestriel d'un cent pour le porter à 27 cents par action.

Au cours du plus récent trimestre, les ventes au détail d'aliments ont progressé de 1,68 milliard $, soit 39,5 pour cent. En excluant les ventes de 1,59 milliard $ attribuables à l'acquisition de Canada Safeway, les ventes au détail d'aliments ont avancé de 94,4 millions $, soit 2,2 pour cent.

Pour l'ensemble de l'exercice financier, Empire a engrangé un bénéfice net de 235,4 millions $, soit 2,93 $ par action. C'est moins que le profit de 379,5 millions $, ou 5,58 $ par action, de l'année précédente.

Le bénéfice ajusté annuel s'est établi à 383,1 millions $, soit 4,78 $ par action, comparativement à 356,8 millions $, ou 5,24 $ par action, en 2013.

Les ventes annuelles consolidées pour l'exercice 2014 se sont chiffrées à 20,99 milliards $, comparativement à 17,4 milliards $ à l'exercice 2013, aidées par l'acquisition de Canada Safeway.

Au cours de cette période, les ventes au détail du segment de l'alimentation ont progressé de 3,6 milliards $, soit 20,7 pour cent. En excluant la contribution de 3,2 milliards $ de Canada Safeway, elles ont avancé de 394,1 millions $, ou 2,3 pour cent.

PLUS:pc