NOUVELLES

Ban Ki-moon plaide en faveur d'une "stratégie très globale" contre le terrorisme

26/06/2014 05:41 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a plaidé jeudi en faveur d'une "stratégie très globale" pour faire face aux menaces terroristes qui se multiplient en Afrique, au cours d'une conférence de presse en marge du sommet de l'Union africaine à Malabo.

La "lutte contre le terrorisme a été discutée avec beaucoup de sérieux avec certains dirigeants africains" au cours du sommet qui a lieu jeudi et vendredi, a déclaré Ban Ki-moon.

"Bien sûr c'est un problème mondial, un pays ou une organisation comme les Nations unies ou l'Union africaine ne peuvent l'affronter seuls. Nous devons avoir une stratégie très globale, soutenue et unie de la part de toute la communauté internationale", a-t-il ajouté.

"J'ai condamné à plusieurs reprises ces odieux attentats terroristes qui ont eu lieu partout dans le monde, plus récemment ce crime particulièrement odieux qu'est l'enlèvement de plus de 200 lycéennes par Boko Haram au Nigeria", a déclaré le secrétaire général de l'ONU.

"Nous avons proposé des programmes de soutien, ceux-ci ont été bien accueillis et nous avons essayé d'aller plus loin. Nous savons que de telles attaques terroristes se passent en Irak, nous en avons vu dans beaucoup d'endroits. Nous devons les stopper et les empêcher (au Nigeria)", a conclu M. Ban Ki-moon.

Afrique du Nord, Sahel, Corne de l'Afrique et maintenant Afrique centrale aux prises avec les islamistes armés, tels le groupe nigérian Boko Haram qui multiplie enlèvements, massacres de villageois et attentats sanglants : le tableau n'est guère réjouissant pour les Africains.

La multiplications des attaques terroristes sur le continent est au coeur du sommet des dirigeants africains réunis à Malabo, qui ont affirmé à plusieurs reprises leurs inquiétudes face à ce phénomène.

cl/sym

PLUS:hp