NOUVELLES

André Boisclair est nommé conseiller spécial du ministre de l'Environnement

26/06/2014 03:55 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

QUÉBEC - L'ex-chef péquiste André Boisclair a été nommé conseiller spécial du ministre de l'Environnement David Heurtel dans le dossier de la lutte contre les changements climatiques.

Le ministre libéral considère ainsi que l'expérience de M. Boisclair sera «un atout pour l'avancement de l'ensemble de ce dossier».

M. Boisclair consacrera l'équivalent de deux jours par semaine à ce mandat, puisqu'il continuera d'assurer la présidence du Comité d'examen environnemental (COMEX). Il assumera cette fonction supplémentaire en conservant ses conditions salariales actuelles.

André Boisclair est arrivé à la tête du COMEX en décembre dernier, après avoir demandé à être relevé de ses fonctions de délégué général du Québec à New York quelques mois auparavant, afin de régler devant les tribunaux le différend qui l'oppose à la Coalition avenir Québec (CAQ). L'ex-chef péquiste a ainsi déposé en novembre une poursuite en diffamation de 200 000 $ pour atteinte à sa réputation contre l'ex-député caquiste Jacques Duchesneau, le chef François Legault et la CAQ. Il leur reproche d'avoir relié sa consommation passée de cocaïne à une promesse de subvention de 2,5 millions $ pour la rénovation de l'église Saint-James, à Montréal, un projet piloté par un de ses amis, Paul Sauvé.

M. Boisclair a conservé la rémunération de 170 000 $ — près du double de son prédécesseur — associée au poste de délégué général.

L'ex-chef péquiste a été ministre de l'Environnement de 2000 à 2003. Il a aussi été lobbyiste pour une entreprise active dans le gaz de schiste, Questerre.

PLUS:pc