NOUVELLES

Ados disparus en Israël: deux militants du Hamas identifiés comme suspects

26/06/2014 04:29 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

JÉRUSALEM - Israël a annoncé, jeudi, que deux militants du Hamas en Cisjordanie étaient les principaux suspects dans la récente disparition de trois adolescents israéliens.

Selon les autorités israéliennes et palestiniennes, les deux individus manquent à l'appel depuis que les ados ont disparu et une vaste chasse à l'homme a été lancée pour les retrouver.

Dans un communiqué, le service de sécurité d'Israël a identifié les deux suspects comme étant Marwan Qawasmeh et Amer Abu Aisheh. Ils sont tous les deux membres du Hamas et basés dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, proche du lieu où les trois adolescents se sont volatilisés le 12 juin.

L'État hébreu a accusé le Hamas d'avoir kidnappé les jeunes Israéliens, qui ont disparu alors qu'ils faisaient de l'auto-stop pour retourner chez eux. Mais avant jeudi, il n'avait fourni aucune preuve pour étayer son accusation.

Qawasmeh, qui est né en 1985, et Abu Aisheh, qui a vu le jour en 1981, ont tous les deux séjourné dans des prisons israéliennes.

Le premier ministre d'Israël, Benyamin Nétanyahou, a exhorté le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, qui a publiquement dénoncé l'enlèvement lors d'un important rassemblement de dignitaires arabes en Arabie saoudite, à dissoudre le gouvernement d'unité nationale qu'il a formé avec l'appui du Hamas plus tôt en juin.

M. Nétanyahou a tenu ce discours à plusieurs reprises depuis le début de la crise, soutenant que M. Abbas ne pouvait pas prétendre rechercher la paix en s'alliant avec un groupe ayant juré la destruction d'Israël. L'État hébreu et l'Occident considèrent le Hamas comme étant une organisation terroriste.

Le président de l'Autorité palestinienne a refusé de mettre fin à son alliance avec le Hamas, mais a ordonné à ses forces de sécurité de poursuivre leur collaboration avec l'armée israélienne.

À la suite de la disparition des trois ados, Israël a lancé sa plus importante opération militaire en Cisjordanie depuis 10 ans, arrêtant près de 400 Palestiniens, pour la plupart des activistes du Hamas.

Les recherches pour retrouver Eyal Yifrah, âgé de 19 ans, Gilad Shaar, âgé de 16 ans, et Naftali Fraenkel, âgé de 16 ans et doté de la citoyenneté israélienne et américaine, ont viré à l'obsession pour l'État hébreu, donnant lieu à une grande couverture médiatique et à plusieurs séances de prières publiques.

PLUS:pc