NOUVELLES

A presque 82 ans, l'ex-gouverneur de Tokyo fonde le "parti de la prochaine génération"

26/06/2014 05:33 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

Shintaro Ishihara, l'ancien puissant gouverneur de Tokyo, ne raccroche jamais les gants: à bientôt 82 ans il vient de fonder le "parti de la prochaine génération".

M. Ishihara a fédéré autour de lui une vingtaine d'élus, dont des fidèles de toujours et tous septuagénaires, parmi lesquels le tonitruant Antonio Inoki, un ancien lutteur de 71 ans reconverti dans la politique et qui a ses entrées en Corée du Nord.

"C'est notre devoir de diriger les gens de la prochaine génération", a déclaré M. Ishihara lors d'une conférence de presse pour présenter sa micro-formation.

Tenant d'une droite nationaliste forte et assumée, cet ancien écrivain à succès n'en est pas à son coup d'essai: peu après avoir démissionné avec fracas en octobre 2012 de son poste de premier élu de la capitale depuis 1999, il avait rapidement pris la tête d'une petite formation, le Parti de l'Aube, dont la moyenne d'âge des membres tournait également autour de 73 ans.

M. Ishihara avait ensuite fait un bout de chemin politique avec le bouillant maire quadragénaire d'Osaka, Toru Hashimoto, qui, lui aussi, avait fondé son propre parti fin 2012, "Nippon Ishin no Kai" ("Association pour la restauration du Japon"). Le "mariage" entre ces deux caractères trempés vient de se terminer.

Auteur de nombreux livres (romans et essais), M. Ishihara est perçu comme un provocateur coutumier des phrases choc. Il a bâti sa popularité il y a des années sur un créneau porteur, le nationalisme, avec deux "cibles" de prédilection, la Chine et les Etats-Unis.

oh/hg/jlh/kap/ros

PLUS:hp