NOUVELLES

Wimbledon - Murray en démonstration, Gulbis au tapis

25/06/2014 11:07 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

Le tenant du titre écossais Andy Murray a poursuivi sans forcer sa route vers le troisième tour de Wimbledon en dévorant le tendre slovène Blaz Rola, lors d'une troisième journée marquée seulement jusque-là par la chute d'Ernests Gulbis.

Murray, N.5 mondial, espère marcher une nouvelle fois sur les traces de Fred Perry en devenant le premier Britannique à conserver le trophée depuis la performance réalisée en 1936 par l'illustre joueur anglais.

L'Écossais avait fait chavirer de bonheur toute la Grande-Bretagne en mettant fin à 77 ans de disette en 2013.

Après une entrée en matière convaincante face au Belge David Goffin, Murray a livré une véritable démonstration (6-1, 6-1, 6-0) face à Rola, 92e mondial et surtout connu par ses parents, pour ne passer qu'1h21 sur le court.

"J'ai bien joué. Mais mon adversaire manquait d'expérience. C'était seulement son premier Wimbledon", a souligné Murray, content d'avoir été expéditif pour "économiser (son) énergie".

Sur un court N.1 tantôt couvert, tantôt ensoleillé, le Britannique s'est imposé en patron d'entrée en chipant le jeu de service de son adversaire, à la grande satisfaction de son entraîneur Amélie Mauresmo.

Le jeune Rola, dont c'était seulement le deuxième tournoi majeur à 23 ans, a tenté de résister en revenant à 2-1. Mais les jeux ont ensuite défilé à la vitesse de la lumière.

A 5-0 dans la deuxième manche, Rola, le sourire jusqu'aux oreilles, était tout heureux de voir Murray envoyer une balle en dehors du court pour enfin marquer un jeu, son dernier de la partie.

Au prochain tour, Murray affrontera le Tchèque Jan Hernych ou l'Espagnol Roberto Bautista Agut, des joueurs encore à sa portée.

Murray bénéficie d'un tableau dégagé jusqu'en quarts de finale où il pourrait retrouver l'Espagnol David Ferrer ou l'outsider bulgare Grigor Dimitrov, vainqueur de l'espoir australien Luke Saville.

- Gulbis en panne de service -

Demi-finaliste à Roland-Garros, le Letton Ernests Gulbis, en manque d'inspiration, s'est lui fait piéger par l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky (90e), tombeur de Roger Federer au deuxième tour l'an passé.

Vaincu 6-4, 6-3, 7-6 (7/5), le fantasque Gulbis (10e), connu pour son irrégularité et ses déclarations fleuries en conférence de presse, est le premier membre du Top 20 dans le tableau messieurs à chuter sur le gazon anglais.

"(Stakhovsky) a vraiment bien servi aujourd'hui. De mon côté, rien ne fonctionnait: ni mon retour, ni mon service ", a affirmé après le match le Letton, auteur de 31 fautes directes et 9 doubles fautes, tout en se plaignant des balles utilisées à Wimbledon.

Son élimination était la seule grosse surprise à la mi-journée. En attendant notamment les matches du N.2 mondial serbe Novak Djokovic et de la Bélarusse Victoria Azarenka (8e), les autres meilleurs mondiaux ont passé le cap sans trop de difficultés.

Victorieuse de l'Open d'Australie, mais battue dès son entrée en lice à Roland-Garros le mois dernier, la N.2 mondiale chinoise Li Na a pulvérisé l'Autrichienne Yvonne Meusberger (6-2, 6-2). La Polonaise Agnieszka Radwanska (4e), demi-finaliste l'an dernier et finaliste en 2012, a aussi survolé son duel avec l'Australienne Casey Dellacqua (6-4, 6-0).

Quintuple vainqueur de Wimbledon, Venus, l'aînée des soeurs Williams, est passée également, tout comme la Tchèque Petra Kvitova, lauréate en 2011.

ll/gca

PLUS:hp