NOUVELLES

Shaqiri marque trois buts, la Suisse l'emporte 3-0 face au Honduras

25/06/2014 06:36 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

MANAUS, Brésil - Xherdan Shaqiri a marqué trois buts pour permettre à la Suisse de l'emporter 3-0 face au Honduras et d'accéder au deuxième tour de la Coupe du monde, mercredi.

Shaqiri a inscrit son premier but à la sixième minute en déjouant quelques défenseurs avant d'enrouler un ballon juste sous la barre transversale. À la 31e minute, il a accepté la remise de Josip Drmic à la suite d'une erreur défensive et a facilement battu le gardien Noel Valladares.

«Nous savions que nous allions offrir un bon spectacle de soccer aujourd'hui, a déclaré Shaqiri. Pour nous, c'est vraiment un rêve d'être à la Coupe du monde, la petite Suisse dans un évènement mondial.»

La Suisse se mesurera à l'Argentine de Lionel Messi, mardi, à Sao Paulo.

«Nous avons tous très hâte à ça. Nous savons aussi que nous ne sommes pas les favoris pour remporter ce match, mais nous allons faire notre possible, a ajouté Shaqiri. Maintenant que nous avons accédé à la ronde des 16, tout est possible. On ne sait jamais.»

Shaqiri a complété son tour du chapeau à la 71e minute. Drmic a bien fait pour battre le défenseur Victor Bernardez sur la gauche avant de remettre le ballon à Shaqiri, qui a une fois de plus battu Valladares.

La Suisse a pris le deuxième rang du groupe E derrière la France, qui a signé un verdict nul de 0-0 face à l'Équateur dans l'autre match. Le Honduras n'a gagné aucun de ses trois matchs et a été éliminé du tournoi. Après la rencontre, l'entraîneur Luis Fernando Suarez a démissionné de son poste.

Cet affrontement était le quatrième et dernier à être présenté à l'Arena da Amazonia, situé dans la forêt tropicale brésilienne. Pour la deuxième fois du tournoi, un officiel a dû prendre une pause en raison de la chaleur et de l'humidité accablante.

Selon la FIFA, il faisait 26 degrés et l'humidité était de 88 pour cent lorsque la rencontre s'est amorcée. L'arbitre argentin Nestor Pitana a pris la décision d'interrompre le match à la 39e minute pour environ 60 secondes. Une situation similaire est survenue lors de la première demie du match entre les États-Unis et le Portugal, dimanche.

«Vers la fin, les choses étaient plus difficiles, mais nous avons bien géré la situation, a commenté l'entraîneur de la Suisse Ottmar Hitzfeld. Nous avons couru pour le ballon.»

Le Honduras espérait que la température extrême lui offre un avantage face à la Suisse. Le pays d'Amérique centrale jouit d'un climat similaire, et il a souvent disputé ses matchs de qualification dans des circonstances semblables.

PLUS:pc