NOUVELLES

Mondial: "honte", "déshonneur", la presse camerounaise sans pitié pour les Lions

25/06/2014 11:22 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

"Lamentable", "honte, "déshonneur": la presse camerounaise n'avait pas de mots assez durs mercredi pour qualifier la triste prestation des Lions indomptables, éliminés dès le premier tour du Mondial-2014 au Brésil.

"Trois défaites, neufs buts encaissés, un seul marqué", résumait en Une le quotidien d'Etat Cameroon Tribune, jugeant que la prestation de l'équipe du Cameroun au Brésil, pour sa septième participation à une phase finale, était "pire qu'en 2010" lors de la précédente Coupe du monde en Afrique du Sud, où elle avait été également éliminée dès le premier tour.

"Lions indomptables: de la honte au déshonneur", commentait de son côté le quotidien privé Le Messager. Le journal évoque "une triste fin pour le Cameroun qui n'a visiblement pas tiré les leçons du catastrophique Mondial sud-africain en 2010".

"Les Lions indomptables ont couvert leur nom, leur pays, leur peuple d'opprobre", renchérit l'hebdomadaire privé Repères. "Ils seront sans doute classés dernière équipe de la compétition. C'est triste. C'est lamentable. La dilapidation d'un tel héritage est criminelle", ajoute Repères, selon qui "les défaites étaient à chaque fois humiliantes", avant de qualifier la sélection de "génération maudite".

"Le sélectionneur national (Volker Finke), la Fécafoot (Fédération camerounaise de football), le Minsep (ministère des Sports et de l'Éducation physique) et les joueurs sont chacun responsables de cet échec", tranche l'hebdomadaire.

Selon la radio d'Etat, douze joueurs sur vingt-trois, dont Samuel Eto'o, sont arrivés mercredi à Yaoundé, sans le sélectionneur.

rek/mc/jta

PLUS:hp