NOUVELLES

Mondial-2014: "Morsures et remords", déplore la presse italienne

25/06/2014 03:34 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

"Morsures et remords" déplorait mercredi la presse italienne au lendemain de l'élimination de son équipe au cours d'un match contre l'Uruguay marqué par la morsure d'un joueur de la Squadra par l'un de ses adversaires.

Plusieurs quotidiens affichent en première page l'épaule dénudée de Giorgio Chiellini, mordu à la 80è minute par l'attaquant uruguayen Luis Suarez à l'insu de l'arbitre. Le match, remporté 1-0 par l'Uruguay, se traduit par l'élimination de l'Italie et la double démission du sélectionneur Cesare Prandelli et du président de la Fédération italienne (FIGC), Giancarlo Abete.

"Débâcle". "Nous avons tout perdu: le match, le Mondial, le sélectionneur et le président ont démissionné. Plus nu que ça, tu meurs", se lamente la Gazetta dello sport.

"Dans la lutte contre les vampires, nous restons exsangues. L'Italie se heurte aux dents de Suarez et contre le (carton) rouge agité par un arbitre surnommé Dracula", renchérit La Stampa, évoquant l'expulsion d'un joueur italien.

Le Corriere della Sera souligne pour sa part que le Mondial restera malgré cela "mémorable". "Prandelli, en quatre ans, a mis sur pied la seule équipe italienne capable de s'en tirer à l'étranger: il s'en va avec honneur. On ne peut pas en dire autant du mordeur Luis Suarez. Il comprendra lors du long repos forcé qui l'attend, qu'on ne peut pas honorer son drapeau avec les pieds et le déshonorer avec les dents".

ahe/ljm/jcp

PLUS:hp