NOUVELLES

Mondial 2014: la Bosnie brise le rêve iranien (PHOTOS)

25/06/2014 12:00 EDT | Actualisé 25/06/2014 12:00 EDT
Getty

La Bosnie de Dzeko et Pjanic, buteurs, a réussi ses adieux à son premier Mondial en battant 3-1, mercredi à Salvador, une équipe d'Iran qui espérait se qualifier pour la première fois en huitièmes de finale.

Cette victoire permet aux Bosniens de ne pas terminer leur première phase finale à la dernière place du groupe F, qu'ils abandonnent à leurs rivaux du jour, tandis que l'Argentine et le Nigeria se sont emparés des deux premières places, synonymes de billets pour les 8e.

Edin Dzeko (23), Miralem Pjanic (59) et Avdija Vrsajevic (83) ont transformé logiquement la domination bosnienne, tandis que Reza (82) a sauvé l'honneur.

Avant la rencontre, l'Iran conservait un mince espoir de qualification, ce qui aurait constitué une première pour la "Team Melli", sortie dès le premier tour à chacun de ses précédents Mondiaux (1978, 1998 et 2006).

La sélection de Carlos Queiroz, troisième à trois points du Nigeria, devait l'emporter tout en espérant que l'Argentine, déjà qualifiée, domine le Nigeria, ce qu'elle a fait (3-2).

La tâche s'annonçait compliquée pour des Iraniens incapables de marquer le moindre but face aux champions d'Afrique (0-0) puis face à l'Albiceleste (0-1).

L'Arena Fonte Nova de Salvador ne s'est pas transformée en théâtre des rêves pour l'Iran. Mais elle a au moins permis à la Bosnie-Herzégovine, après deux défaites, de ne pas finir sa première Coupe du monde sur un cauchemar.

L'attaquant de Stuttgart Vedad Ibisevic, buteur face à l'Argentine (1-2) mais sur le banc face au Nigeria (0-1), avait cette fois été aligné en pointe au côté de Dzeko, le plus dangereux en début de partie.

Le joueur de Manchester City, qui s'était vu refuser un but sur un hors-jeu inexistant face au Nigeria, a multiplié les occasions, comme sur ce tir (4) légèrement au-dessus ou cette tête (9) facilement arrêtée par le gardien.

Et Dzeko, le géant bosnien (1,93 m), a trouvé la faille sur un service de Pjanic, d'une frappe lointaine à ras de terre qui entrait avec l'aide du poteau droit d'Alireza Haghighi (23).

Mais la réaction iranienne a été immédiate avec, dans la minute suivante, une frappe de Masoud Shojaei repoussée par la barre transversale !

Plus offensifs, les Iraniens se sont alors découverts en défense, mais ni Vrsajevic (42) ni Ibisevic (43) n'en ont profité.

Pjanic, le meneur de l'AS Rome, s'est montré plus précis au moment d'ajuster le gardien d'une frappe enroulée du droit (59).

Reza (82) a réduit le score en reprenant, seul au second poteau, un centre venu de la gauche, mais Vrsajevic (83) a redonné deux buts d'avance aux Bosniens dans la foulée.

INOLTRE SU HUFFPOST

PHOTOS: Iran vs Bosnia-Herzegovina