NOUVELLES

Mondial-2014: France-Nigeria et Argentine-Suisse en 8e de finale (PHOTOS)

25/06/2014 05:58 EDT | Actualisé 25/06/2014 07:47 EDT
Alexandre Loureiro via Getty Images
RIO DE JANEIRO, BRAZIL - JUNE 25: Moussa Sissoko of France and Walter Ayovi of Ecuador compete for the ball during the 2014 FIFA World Cup Brazil Group E match between Ecuador and France at Maracana on June 25, 2014 in Rio de Janeiro, Brazil. (Photo by Alexandre Loureiro/Getty Images)

Les derniers matches des groupes E et F ont débouché sur des huitièmes de finale France-Equateur et Argentine-Suisse, mercredi au Mondial.

La France s'est assurée de la première place du groupe E grâce à un nul 0 à 0 contre l'Equateur, qui a joué à dix presque toute la deuxième période, au Maracana de Rio.

Toutes les photos du match France - Équateur. L'article se poursuit après la galerie photos

Mondial 2014: France - Équateur

La Suisse a décroché le deuxième billet du groupe en battant le Honduras 3 à 0 grâce à un triplé de Shaqiri et défiera au prochain tour l'Argentine.

Largement remaniée avec six changements opérés par le sélectionneur Didier Deschamps, l'équipe de France a été moins convaincante que face au Honduras (3-0) et à la Suisse (5-2), dans un match dont l'enjeu était très limité. Grâce à leur différence de buts, les Bleus étaient quasiment assurés de la qualification et même de la première place du groupe, y compris en cas de défaite.

Sans Valbuena, laissé au repos, mais avec l'inattendu Schneiderlin, les Bleus ont longtemps eu du mal à créer le danger et leur première vraie occasion n'est arrivée qu'à la 47e minute, une reprise de Griezmann détournée sur son propre montant par le gardien (47).

Après l'exclusion d'Antonio Valencia pour une semelle sur Digne (50), la domination des Bleus s'est logiquement accentuée et les situations chaudes se sont multipliées devant les buts équatoriens, mais Matuide, Pogba, Benzéma, puis Giroud et Rémy, entrés en cours de jeu, ont échoué.

Les Sud-Américains ont obligé Hugo Lloris à réussir deux belles parades, même si la défense bleue, renouvelée avec les titularisations de Koscielny au centre et de Sagna et Digne sur les ailes, n'a pas été énormément sollicitée.

Dans l'autre match, la Suisse a rempli son contrat en battant facilement le Honduras grâce à un "hat trick" de sa jeune star Shaqiri (6, 31, 71).

Déclarations

Laurent Koscielny (défenseur de l'équipe de France): «J'ai mal aux tendons, j'ai pris un coup sur la cheville, mais rien de bien méchant. Je vais me ménager. Après être restés longtemps en bloc ils ont joué leur va-tout en contres en fin de match, ils ont eu quelques situations. Nous on a eu beaucoup d'occasions mais ce n'est pas rentré. Mais bon ça va faire du bien aussi pour tout le monde, les matches ne sont pas faciles à gagner, on ne va pas gagner chaque fois 4-0. On a été solide et le plus important est d'être qualifié. Jouer à 13h cela va seulement changer les habitudes d'avant match, avec la température et l'humidité ce sera compliqué, mais quand on va jouer un match on ne pense pas à ça. On va s'habituer à faire des entraînements à 13h. Ne pas jouer ne m'a jamais affecté, je ne me suis jamais dit que j'allais jouer, on est quatre défenseur centraux, après que ce soit moi ou un autre on s'en "fout", l'important pour nous les défenseurs est de ne pas prendre de buts.»