NOUVELLES

Mondial-2014 - Suarez - La Fifa ne peut pas "anticiper" une possible peine

25/06/2014 10:03 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

La Fifa ne peut pas "anticiper" une possible peine pour Luis Suarez, qui a mordu un adversaire, et veut laisser "la commission de discipline indépendante faire son travail", a indiqué mercredi Delia Fischer, directrice de la communication de l'instance mondiale du foot.

"Une procédure disciplinaire a été ouverte comme vous le savez, le joueur a le droit d'être entendu s'il le veut, a d'abord expliqué Mme Fischer devant la presse à Rio. Il y a beaucoup de rumeurs, mais nous ne pouvons pas anticiper ce qui va arriver, c'est à la commission de discipline indépendante de rassembler les éléments, laissons la faire son travail".

Récidiviste en la matière, Suarez risque une lourde sanction qui pourrait le priver de la suite du Mondial-2014 au Brésil avec l'Uruguay, qualifié mardi pour les 8e de finale.

L'incident s'est produit à la 80e minute d'Italie-Uruguay (0-1). Sur certaines images TV, on voit le joueur de Liverpool s'approcher par derrière et planter ses dents dans l'épaule du défenseur italien Giorgio Chiellini.

L'action s'est déroulée dans le dos de l'arbitre, qui n'a rien vu. Mais la Fifa a rappelé dans un communiqué dans la nuit de mardi à mercredi que sa commission de discipline est habilitée à sanctionner les infractions qui auraient échappé à l'arbitre.

Suarez et/ou la Fédération de football uruguayenne sont invités à donner leurs position et documents à la Fifa pour défendre leur cause avant ce mercredi, à 17h00, heure de Brasilia (20h00 GMT, 22H00 françaises). L'Uruguay doit jouer son 8e de finale samedi contre la Colombie à Rio.

Déjà en 2010, alors qu'il jouait pour l'Ajax d'Amsterdam, Suarez a été suspendu sept matches de championnat des Pays-Bas pour avoir mordu un joueur du PSV Eindhoven, Otman Bakkal. Il avait gagné le surnom de "Cannibale de l'Ajax".

La Fédération anglaise l'a également suspendu dix matches de championnat, sous le maillot de Liverpool, pour avoir mordu au bras un adversaire, Branislav Ivanovic (Chelsea) en avril 2013.

La sanction que pourrait prendre la Fifa ne s'appliquera qu'aux matches de la sélection urugayenne.

pgr/dhe

PLUS:hp