NOUVELLES

Mondial-2014 - Ghana-Portugal - Appiah: "Les joueurs me tueraient"

25/06/2014 04:38 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

Le sélectionneur ghanéen Kwesi Appiah a passé mercredi la majorité du point presse de veille de match contre le Portugal à parler des problèmes d'argent entre la Fédération et les joueurs, sans en révéler le montant sous peine de se faire "tuer par les joueurs".

Le gouvernement ghanéen a envoyé plus de trois millions de dollars en espèces de cachets aux joueurs, au Brésil, à bord d'un avion affrété pour l'occasion.

Appiah a aussi refusé de commenter l'affaire Suarez, qui avait arrêté un ballon de la main pour empêcher un but du Ghana en quart de finale du Mondial-2010. Les Africains avaient manqué le penalty, ce qui avait conduit à leur élimination.

Q: Où en sont les problèmes d'argent?

R: "Ca sera réglé (...) Le président (de la République) est intervenu... La bonne chose c'est que le gouvernement est intervenu. L'argent doit arriver dans quelques heures mais ils ont décollé depuis longtemps. Je ne peux vous dire le montant, les joueurs me tueraient! (rires) L'usage au Ghana c'est qu'on paie en liquide car tous les joueurs n'ont pas des comptes au Ghana (...) Je ne dis pas que c'est la meilleure manière mais en Afrique c'est différent de l'Europe, il faut le comprendre. Chaque équipe reçoit la même somme de la Fifa. La Fifa paye les Fédérations à leur arrivée seulement. Les joueurs attendent d'être payés et le pays doit trouver l'argent avant, alors ça devient un problème. Ca aurait dû être payé avant. Une fois que tu es d'accord sur le montant de la prime, c'est important que les joueurs la reçoivent (...) On est arrivé à Brasilia vers 15-16h. Le plan initial était de s'entraîner dans la soirée mais il y a (eu) des problèmes concernant l'argent. (...) Mais maintenant les joueurs sont concentrés sur la rencontre".

Q: N'avez-vous pas peur d'un arrangement Etats-Unis/Allemagne pour un nul qui vous éliminerait?

R: "Etats-Unis et Allemagne ont deux belles équipes. Je ne peux pas prévoir le résultat. Ils donneront le meilleur comme nous donnerons le meilleur contre les Portugais."

Q: Que pensez-vous de l'affaire Suarez?

R: "Ca me ramène à 2010. J'étais coach assistant à l'époque. C'est dur pour moi de commenter. La Fifa sait ce qu'elle fait, je la soutiens à 100% quelle que soit la décision."

Q: Avez-vous un plan anti-Ronaldo? Des changements?

R: "Pour tous les matches, tu regarde la qualité des joueurs qu'il y a en face. On va faire un dernier entraînement et on verra si on fait un changement ou deux ou si ce sera la même chose. Ronaldo est le meilleur joueur du monde. Il faut faire attention à lui mais tous les joueurs du Portugal sont bons. On ne peut pas se concentrer sur un seul."

Q: Le fait que le Portugal doive marquer beaucoup de buts est-il-un avantage pour vous? Vous pouvez les attendre et les prendre en contre?

R: "Le Portugal n'est pas subitement devenu plus faible parce qu'il a un mauvais goal-average... Ca sera très dur et il faudra bien jouer. Je ne crois pas à attendre pour se reposer sur les contre-attaques. On a fait un plan tactique et on le suivra. Si on doit attaquer, on attaque, et si on doit défendre, on revient tous en défense."

pgf/jta

PLUS:hp