NOUVELLES

Libye: au moins 3 soldats tués dans des affrontements à Benghazi (hôpital)

25/06/2014 12:32 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

Au moins trois soldats ont été tués et sept autres blessés mercredi, jour d'élections en Libye, dans des affrontements avec un groupe islamiste dans le sud de Benghazi (est), selon une source hospitalière.

"Nous avons reçu trois corps de soldats ainsi que sept blessés. Nous attendons l'arrivée d'autres blessés", a déclaré Khalil Gouider, porte-parole du Centre médical de Benghazi.

Selon le porte-parole des services de sécurité à Benghazi, Ibrahim Al-Charaa, la brigade "Rafallah al-Sahati a attaqué un convoi de l'armée qui était en route pour sécuriser des bureaux de vote dans la région d'Al-Houari", dans le sud de Benghazi.

Le groupe islamiste a ouvert le feu sur le convoi qui passait à proximité de son quartier général, déclenchant les affrontements, a expliqué M. Al-Charaa.

La brigade de Rafallah al-Sahati s'est contentée d'annoncer sur sa page Facebook le retrait du convoi qui avait "provoqué" ses membres, "sans pertes humaines".

Selon des témoins, des forces de l'armée de l'air loyales au général dissident Khalifa Haftar ont bombardé le QG de Rafallah al-Sahati.

Les affrontements n'ont pas interrompu les élections législatives dans la ville et les bureaux de vote étaient toujours ouverts, à moins de deux heures de l'horaire prévu de fermeture, selon les mêmes sources.

Accusé par les autorités de fomenter un coup d'Etat, le général Haftar assure mener une opération contre les "groupes terroristes" qui font la loi à Benghazi (Est). Les affrontements ont fait plus d'une centaine de morts depuis le 16 mai.

M. Haftar avait pourtant annoncé une "trêve" durant le scrutin. Et les groupes islamistes avaient affirmé qu'ils ne mèneraient pas d'offensive le jour des élections.

bra-ila/fcc

PLUS:hp