NOUVELLES

Les Brésiliens se moquent des prédictions de Mick Jagger en Coupe du monde

25/06/2014 10:16 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

RIO DE JANEIRO - Mick Jagger brille sur une scène, mais un peu moins quand il est question de prédictions sportives.

Au Brésil, les amateurs de soccer suivent désormais attentivement les équipes appuyées par le rockeur de 70 ans et n'hésitent pas à se moquer des mauvais sorts qu'il semble jeter sur ses choix.

L'Italie a été la dernière victime de ce que les médias brésiliens ont baptisé le «pe frio» de Jagger, un terme décrivant la malchance qu'il porte aux équipes et qui se traduit littéralement par «pied froid».

Lors d'un concert à Rome, samedi soir, Jagger a prédit aux 70 000 fans réunis que l'Italie l'emporterait contre l'Uruguay pour atteindre la phase éliminatoire. Les Italiens ont perdu 0-1 mardi et leur tournoi s'arrête à la première ronde.

Sur une scène de Lisbonne, en mai, le chanteur avait prédit que le Portugal, mené par Cristiano Ronaldo, serait l'équipe victorieuse du tournoi au Brésil. Le Portugal fait maintenant face à l'élimination après n'avoir enregistré aucune victoire à ses deux premiers matchs.

Au début du tournoi, Jagger a été la cible de moqueries lorsqu'il a encouragé l'équipe de son Angleterre natale sur Twitter, le 19 juin. L'équipe a perdu son match.

Mais si les Brésiliens aiment se moquer de Jagger, ils adorent également sa musique. Le concert des Stones sur la plage de Copacabana, à Rio de Janeiro, avait attiré environ un million de personnes, en 2006, bien plus que les quelque 20 000 qui se réunissent sur la plage pour regarder les matchs de la Coupe du monde sur écran géant.

L'obsession des Brésiliens pour les prédictions de Jagger est née il y a quatre ans, lors de la Coupe du monde présentée en Afrique du Sud. Cherchant une explication à la défaite de leur pays contre les Pays-Bas en quarts de finale, les fans brésiliens ont finalement blâmé Jagger, qui s'était présenté au stade accompagné de son fils, vêtu d'un maillot du Brésil.

Plus tôt dans ce tournoi, il s'était présenté dans les estrades avec Bill Clinton pour encourager les États-Unis, qui avaient perdu contre le Ghana en deuxième ronde. Le lendemain, il avait vu l'Angleterre être dominée par l'Allemagne, 4-1.

On ignore si le chanteur essaiera d'offrir une nouvelle prédiction cette année, mais s'il le fait, les Brésiliens espèrent qu'il ne choisira pas leur équipe. Quelques heures après la défaite de l'Italie, mardi, les fans sur les réseaux sociaux suppliaient le chanteur de rester silencieux, ou mieux encore, de prédire la victoire de la rivale du Brésil, l'Argentine.

PLUS:pc