NOUVELLES

La NFL retire le plafond des compensations dans l'affaire des commotions

25/06/2014 01:55 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

PHILADELPHIE - La NFL a accepté mercredi de retirer le plafond de 675 millions $ US en dédommagement pour les milliers de demandes d'indemnisation en rapport avec des commotions cérébrales après qu'un juge eut remis en question cette somme, se demandant si elle allait être suffisante pour indemniser près de 20 000 joueurs à la retraite.

L'entente révisée déposée dans une cour fédérale de Philadelphie élimine également l'interdiction de poursuivre la NCAA ou toute autre ligue de football amateur toute personne recevant une indemnisation de la part de la NFL.

En janvier, la juge de la Cour de district américaine Anita Brody avait rejeté l'approbation préliminaire de l'entente parce qu'elle craignait que le montant alloué soit épuisé avant d'avoir dédommagé toutes les victimes. L'entente, négociée pendant plusieurs mois, doit avoir une durée de vie de 65 ans et couvrir les joueurs développant la maladie de Lou Gehrig, de la démence ou d'autres problèmes neurologiques causés par des commotions cérébrales subies au cours de leur carrière professionnelle.

Plus de 4500 ex-joueurs du circuit ont déposé une poursuite, certains accusant la ligue d'avoir menti au sujet des commotions cérébrales. Parmi ces joueurs figurent l'ex-demi des Cowboys de Dallas Tony Dorsett l'ex-quart des Bears de Chicago, Jim McMahon, qui souffre de démence.

Même avec le plafond retiré, les deux parties ne croient pas que la ligue va débourser plus de 675 millions $. La juge Brody décidera plus tard si elle accepte les nouveaux termes de l'entente.

PLUS:pc