NOUVELLES

Jordanie: la police disperse des manifestants après la mort d'un suspect

25/06/2014 12:18 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

La police anti-émeute jordanienne a fait usage de gaz lacrymogènes mercredi à Maan (sud) pour disperser une centaine de manifestants dénonçant la mort d'un suspect tué lundi par les forces de sécurité.

"Plus d'une centaine de personnes ont manifesté pour dénoncer la mort d'un homme recherché par la police", a expliqué un témoin à l'AFP. "La police a tiré des gaz lacrymogène pour disperser les manifestants qui bloquaient des routes avec des pneus incendiés".

Un responsable de la sécurité a confirmé l'incident dénoncé par les manifestants.

"Lundi, les forces de sécurité ont mené un raid dans une zone de Maan pour arrêter deux suspects. L'un d'entre eux a été tué dans un échange de tirs, le second s'est échappé", a-t-il expliqué.

"Trois policiers ainsi qu'une femme ont été blessés dans l'échange de tirs", a-t-il précisé sans plus de détails.

En avril, un jeune homme de 20 ans avait été tué devant chez lui dans des affrontements avec les forces de sécurité après que des hommes aient tiré sur des policiers devant un tribunal.

La ville de Maan est un foyer islamiste dont le passé rebelle et violent remonte à la révolte arabe contre l'empire ottoman pendant la Première guerre mondiale.

En juin 2013, 13 hommes ont été inculpés d'actes "terroriste" après des émeutes ayant suivi un double meurtre dans la ville. Et en avril 2013, des affrontements entre étudiants avaient fait quatre morts et plus de 25 blessés sur le campus de Maan.

str-akh/fcc/faa

PLUS:hp