NOUVELLES

Irak : le dirigeant chiite Moqtada al-Sadr opposé à tout soutien militaire américain

25/06/2014 05:02 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

Le dirigeant chiite Moqtada al-Sadr s'est déclaré opposé mercredi à la présence en Irak de conseillers militaires américains, alors que ceux-ci ont déjà rencontré des responsables militaires irakiens.

Moqtada al-Sadr a précisé, dans une allocution télévisée depuis la ville sainte chiite de Najaf, qu'il n'accepterait qu'un "soutien international de la part de pays qui n'occuperaient pas l'Irak".

"Nous ferons trembler la terre sous les pieds de l'ignorance et de l'extrémisme", a-t-il ajouté dans une allusion à la vaste offensive que les insurgés sunnites ont lancée il y a deux semaines et qui leur a permis de s'emparer de larges pans de territoire dans le nord et l'ouest de l'Irak.

Les déclarations de Moqtada al-Sadr sont intervenues peu après un défilé à Sadr City, dans le nord de Bagdad, de combattants qui lui sont restés fidèles et se sont engagés à combattre l'offensive des insurgés qui menace de diviser l'Irak.

Les insurgés, qui se présentent comme les jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au levant (EIIL), ont pour objectif de créer un Etat islamique dans une zone à cheval entre la Syrie et l'Irak.

Leur offensive a dans un premier temps pris de court les forces de sécurité irakiennes très affaiblis mais qui ont toutefois réussi à se reprendre notamment grâce aux renforts de combattants chiites.

L'Armée du Mahdi dirigée par Moqtada al-Sadr, qui a combattu les forces américaines lors de leur intervention en Irak, est jusqu'à présent restée inactive même si les combattants loyaux à Moqtada al-Sadr ont promis de combattre les insurgés.

str-mah/psr/dh/bir

PLUS:hp