NOUVELLES

Wall Street évolue sans conviction, scrutant une série d'indicateurs

24/06/2014 10:03 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

Wall Street évoluait sans conviction mardi en début de séance, déçue par un indicateur légèrement moins encourageant que prévu sur le marché de l'immobilier américain et dans l'attente d'autres statistiques économiques: le Dow Jones cédait 0,05%, le Nasdaq prenait 0,13%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average lâchait 8,61 points à 16.928,65 points tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, grappillait 5,71 points à 4.374,38 points.

Le S&P 500, le plus regardé par les investisseurs, glissait de 0,06% ou 1,22 point, à 1.961,39 points.

La Bourse new-yorkaise avait marqué une pause lundi après avoir atteint de nouveaux sommets, ses indices finissant proches de l'équilibre à l'issue d'une séance calme, dépourvue de nouvelles de poids: le Dow Jones avait cédé 0,06% à 16.937,26 points mais le Nasdaq avait grappillé 0,01% à 4.368,67 points.

Les opérateurs restaient hésitants à l'ouverture du marché après l'annonce d'un ralentissement de la progression des prix des logements en avril, même s'ils sont restés en hausse pour le 27e mois consécutif, selon une enquête Case-Shiller publiée mardi par Standard & Poor's.

Ces statistiques envoyaient des signaux contrastés au marché sur la santé du secteur très surveillé de l'immobilier aux Etats-Unis, après l'annonce la veille d'une forte hausse en mai, plus importante qu'escompté, des ventes de logements anciens.

Les courtiers s'apprêtaient ainsi à étudier avec attention les chiffres des ventes en mai des logements neufs dans la matinée.

Ils jaugeront aussi le moral des ménages avec les données sur la confiance des consommateurs publiées par le Conference Board.

Sur le front géopolitique, l'Irak, en proie au chaos, restait aussi au centre des préoccupations, les investisseurs craignant l'impact d'une escalade des violences dans ce pays clef pour la production de brut au Moyen-Orient sur le prix du pétrole et la croissance économique mondiale.

Le marché obligataire progressait. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,595% contre 2,623% lundi soir et celui à 30 ans à 3,415 % contre 3,449% la veille.

ppa/lo/sam

PLUS:hp