NOUVELLES

Vol 214 d'Asiana: des erreurs des pilotes à l'origine de l'écrasement

24/06/2014 04:00 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Une série d'erreurs commises par les pilotes du vol 214 d'Asiana expliquent pourquoi l'avion s'est écrasé au moment d'atterrir à l'aéroport de San Francisco l'an dernier, a annoncé le bureau national de la sécurité des transports des États-Unis, mardi.

Fait inusité, le bureau a également dénoncé la complexité du système de commande automatique du Boeing 777 ainsi que le matériel fourni par le fabricant qui n'indique pas clairement dans quelles conditions le système ne maintient pas automatiquement la vitesse, affirmant que cela avait joué un rôle dans l'accident.

Le Boeing 777 est en service depuis 18 ans et est l'un des gros-porteurs les plus populaires au monde, particulièrement pour les vols internationaux. Avant l'écrasement de l'an dernier, il n'avait été impliqué dans aucun accident mortel.

Le président du bureau, Chris Hart, a déclaré que cet incident mettait en lumière un problème connu depuis longtemps des autorités de réglementation en matière d'aviation autour du globe: la complexité grandissante des panneaux de contrôle des systèmes de commande automatique des avions qui ont été créés pour améliorer la sécurité mais qui multiplient aussi les occasions d'erreurs.

Selon M. Hart, l'équipage du vol 214 s'en est complètement remis à des systèmes automatisés qu'ils ne comprenaient pas vraiment.

Le bureau a également pointé du doigt la formation des pilotes de la compagnie aérienne établie en Corée du Sud.

L'avion, qui avait 307 personnes à son bord, volait trop vite et à trop basse altitude en approchant de la piste d'atterrissage le 6 juillet 2013. Sa queue a heurté un mur de protection et s'est détachée du reste de l'appareil, qui s'est mis à tournoyer et à glisser sur le tarmac.

En dépit de la violence de l'impact, seulement trois personnes ont été tuées. Les deux premières étaient des adolescentes chinoises qui se trouvaient à l'arrière du Boeing 777 et ont été éjectées de l'avion parce qu'elles ne portaient pas leur ceinture. Si elles avaient été attachées, elles auraient probablement survécu, ont précisé les enquêteurs.

Une autre adolescente a été frappée à la tête par l'une des portes de l'appareil. Elle est morte après que deux véhicules de secours lui eurent roulé dessus alors qu'elle gisait inconsciente sur la piste dans la confusion ayant suivi l'écrasement. L'accident a également fait près de 200 blessés.

PLUS:pc