NOUVELLES

Un tireur ouvre le feu sur un avion dans le nord-ouest du Pakistan

24/06/2014 06:20 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

PESHAWAR, Pakistan - Les autorités pakistanaises étaient à la recherche d'un tireur ayant ouvert le feu sur un avion, mardi soir, alors que celui-ci atterrissait dans un aéroport de Peshawar, tuant une personne et en blessant deux autres.

Cet acte de violence survient deux semaines après que des hommes armés eurent assiégé l'aéroport le plus achalandé du Pakistan à Karachi dans le cadre d'une attaque qui a choqué les Pakistanais et la communauté internationale, et contribué à déclencher une offensive de l'armée contre les talibans dans le nord-ouest du pays.

Une passagère est décédée alors qu'elle était transportée vers l'hôpital, a révélé Mashood Tajwar, le porte-parole de Pakistan International Airlines, la compagnie aérienne nationale. Il a ajouté que 178 voyageurs se trouvaient à bord, plus un nombre indéterminé de membres d'équipage.

Deux autres personnes qui étaient dans l'avion au moment de l'assaut ont été blessées, a indiqué Dost Muhammad Khan, un responsable de la police. L'appareil était parti de Riyad, en Arabie saoudite.

Selon M. Khan, les passagers étaient pour la plupart des Pakistanais qui travaillent en Arabie saoudite. La femme décédée était allée visiter son mari et effectuer un pèlerinage.

Un voyageur non identifié a raconté en entrevue avec la chaîne télévisée Dunya que l'avion était sur le point d'atterrir lorsque des coups de feu avaient retenti, semant le chaos à bord.

Dost Muhammad Khan a affirmé que cinq balles avaient atteint l'avion, mais Najeeb ur Rehman Bhagvi, un haut dirigeant de la police, a rapporté que les autorités avaient plus tard inspecté l'appareil et compté au moins 10 traces d'impact.

M. Bhagvi a affirmé que l'avion se trouvait à environ 90 mètres d'altitude lorsque quelqu'un avait fait feu depuis le sol avec une mitraillette ou un AK-47.

Les policiers fouillaient la zone autour de l'aéroport afin de trouver le ou les responsables, a précisé M. Khan.

L'attaque n'a pas été immédiatement revendiquée, mais les autorités pakistanaises soupçonnent les talibans qui tentent depuis des années de renverser le gouvernement afin d'instaurer un État islamique.

PLUS:pc