NOUVELLES

Thorbjorn Jagland réélu pour un 2e mandat à la tête du Conseil de l'Europe

24/06/2014 12:19 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

Le secrétaire général du Conseil de l'Europe, l'ancien Premier ministre norvégien Thorbjorn Jagland, 63 ans, a été réélu mardi pour un nouveau mandat de cinq ans à la tête de l'organisation paneuropéenne, qu'il dirige depuis 2009, a annoncé le Conseil dans un communiqué.

M. Jagland, qui préside également le comité Nobel norvégien, a été élu par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), composée de délégués issus des parlements nationaux des 47 Etats membres.

Le secrétaire général sortant, qui entamera son nouveau mandat le 1er octobre, a obtenu 156 voix contre 93 à sa rivale, l'ancienne ministre allemande de la justice Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, 62 ans.

C'est la première fois depuis la création du Conseil de l'Europe, en 1949, qu'un secrétaire général est reconduit pour un second mandat.

"J'ai dû expérimenter à quel point la politique allemande d'orthodoxie budgétaire est considérée avec scepticisme dans nombre d'Etats membres du Conseil de l'Europe", a analysé la perdante, qui fut membre du gouvernement allemand de 2009 à 2013. "Je félicite M. Jagland pour sa réélection et lui souhaite bonne chance", a ajouté la candidate battue.

L'élection s'est jouée en l'absence des 18 députés russes à l'APCE, qui ont décidé de boycotter cette session de juin, après avoir été privés de droits de vote en avril dernier, en réaction à l'annexion de la Crimée par la Russie.

"J'espère que les relations avec la Russie vont se normaliser", a commenté à ce propos M. Jagland après sa réélection.

Il a cité, parmi les priorités de son 2e mandat, l'avancée des réformes de l'appareil judiciaire dans certains pays membres, afin de renforcer l'état de droit, ainsi que l'adhésion de l'Union européenne à la convention européenne des droits de l'homme - qui permettra aux citoyens européens de contester devant la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) certaines décisions des institutions de l'UE.

Travailliste, M. Jagland a notamment été chef du gouvernement, ministre des Affaires étrangères puis président du parlement de Norvège.

Le Conseil de l'Europe - à ne pas confondre avec l'Union Européenne des 28 - rassemble 47 Etats, et plus de 800 millions de citoyens. Sa principale mission est la défense des droits de l'homme, de la démocratie et de l'Etat de droit, en s'appuyant notamment sur son bras juridique la CEDH.

En plus des 28 membres de l'UE, le Conseil de l'Europe compte dans ses rangs la Turquie (depuis sa création en 1949), et il accueille depuis les années 1990 la quasi-totalité des anciens pays communistes d'Europe de l'Est, au premier rang desquels la Russie. A ce jour le Belarus est le seul pays européen à ne pas en faire partie.

Un troisième candidat au poste de secrétaire général, le député conservateur français Jean-Claude Mignon, avait été éliminé de la course dès février, par le Comité des ministres, représentant les Etats membres. M. Mignon avait présidé l'Assemblée parlementaire du Conseil, de début 2012 à début 2014.

ab/yo/plh

PLUS:hp