NOUVELLES

Ontario: le gouvernement libéral de Kathleen Wynne est assermenté

24/06/2014 09:04 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

TORONTO - La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a prévenu, mardi, que la province devrait faire des «choix difficiles» alors que son gouvernement libéral majoritaire se prépare à mettre en oeuvre son programme et à respecter sa promesse d'éliminer le déficit provincial de 12,5 milliards $ d'ici trois ans.

Des changements majeurs ont été apportés aux ministères des Finances et de la Santé dans le cadre du remaniement du cabinet de Mme Wynne, qui a été assermenté mardi lors d'une cérémonie boycottée par la plupart des députés progressistes-conservateurs et néo-démocrates.

Alors que Charles Sousa demeure ministre des Finances, certains de ses dossiers les plus importants seront refilés à la nouvelle venue Mitzie Hunter qui, en tant que ministre associée des Finances, sera responsable de créer le régime de retraite de l'Ontario.

«Nous avons reçu un mandat clair de la part de la population ontarienne, a déclaré Kathleen Wynne après l'assermentation. Nous remplirons notre promesse de retrouver l'équilibre budgétaire d'ici 2017-2018 et cela signifie que des choix difficiles nous attendent.»

Fervente partisane de Mme Wynne, Deb Matthews, qui a été ministre de la Santé et a agi comme vice-première ministre depuis février 2013, sera chargée de surveiller étroitement les dépenses du gouvernement. En tant que nouvelle présidente du Conseil du Trésor, elle devra aussi négocier le gel des salaires des employés de la fonction publique.

La première ministre a confié le portefeuille de la Santé à Eric Hoskins, un médecin qui a dirigé plusieurs ministères, dont celui du Développement économique, du Commerce et de l'Emploi. Il sera épaulé par la ministre associée Dipika Damerla, une aide qui ne sera pas de trop pour gérer un ministère miné par le scandale du service d'ambulance aérienne Ornge.

Le ministre des Transports, Steven Del Duca, devra s'occuper d'une autre priorité du gouvernement: administrer un fonds de 29 milliards $ sur 10 ans pour construire des infrastructures de transport partout dans la province.

M. Del Duca remplacera Glen Murray, qui prendra le siège du ministre de l'Environnement et des Changements climatiques, libérant ainsi de ses fonctions Jim Bradley, un des plus anciens députés, nommé président du cabinet.

«L'un des volets importants de nos efforts pour assurer que notre province soit un endroit où il fait bon vivre est l'investissement dans les infrastructures de demain, a affirmé Mme Wynne. C'est l'un des principaux éléments de notre plan. Nous avons besoins de meilleures routes, de meilleures autoroutes, de meilleurs ponts ainsi que de meilleurs hôpitaux et écoles.»

Elle a indiqué que l'Ontario perdrait son avantage concurrentiel si «ses talentueux travailleurs sont pris dans des embouteillages pendant des heures et des heures chaque jour».

Certains ministres gardent leur portefeuille: Liz Sandals reste à l'Éducation, Bob Chiarelli à l'Énergie, Madeleine Meilleur Procureure générale, Michael Gravelle au Développement du Nord et des Mines, Kevin Flynn à l'Emploi et David Zimmer aux Affaires autochtones.

Kathleen Wynne remettra ses fonctions de ministre de l'Agriculture et des Aliments au ministre des Affaires rurales, Jeff Leal. Elle garde le poste de ministre des Affaires intergouvernementales.

Aux élections générales du 12 juin, Mme Wynne a conduit le Parti libéral, jusque-là minoritaire à Queen's Park, à la victoire électorale en obtenant une majorité inattendue.

La première ministre Wynne entend présenter un discours du Trône le 2 juillet, et devrait ensuite proposer un budget semblable à celui qui a été déposé avant la campagne électorale.

PLUS:pc