NOUVELLES

Mondial-2014: Suarez met un coup de dent sur la qualification de l'Uruguay

24/06/2014 06:19 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

La qualification de l'Uruguay pour les 8e de finale du Mondial-2014 aux dépens de l'Italie (1-0) a été ternie par la morsure de Luis Suarez à un adversaire et suivie immédiatement par la démission du sélectionneur de la Nazionale Cesare Prandelli.

En 8e de finale, l'Uruguay affrontera la Colombie, samedi à Rio, alors que la Grèce, grâce à un penalty dans le temps additionnel, a éliminé (2-1) la Côte d'Ivoire, dont le sélectionneur Sabri Lamouchi a lui aussi annoncé sa démission. Les Grecs seront opposés dimanche au Costa Rica à Recife.

L'Uruguay risque bien de rencontrer la Colombie sans son buteur attitré Luis Suarez qui, dans le dos de l'arbitre mais sous la loupe grossissante des caméras, a mordu le défenseur italien Chiellini à une épaule en fin de match.

Coutumier de ce type de comportement, il encourt plusieurs matches de suspension si la Commission de discipline de la Fifa se saisit du cas.

"Il m'a mordu, c'est clair, j'ai encore la marque", a dit Chiellini à la chaîne Rai à la fin du match. "L'arbitre devait siffler et lui donner le (carton) rouge, également parce qu'il simule", a ajouté le défenseur italien.

L'accusé Suarez s'est défendu sur la chaîne uruguayenne Canal 10: "On est côte à côte dans la surface, je bute contre son épaule, et bon, moi, je l'ai aussi reçu dans l'oeil, mais bon, ce sont des choses qui arrivent sur le terrain et ce n'est pas la peine non plus de leur donner trop d'importance".

Interrogé à plusieurs reprises après le match, le sélectionneur uruguayen Oscar Tabarez, visiblement agacé, a lui aussi tenté de relativiser: "Ceci est une Coupe du monde de football, pas une Coupe du monde de moralité de bas étage", assurant n'avoir pas vu le mauvais geste de son joueur-vedette.

- Prandelli démissionne... -

Pour la "Nazionale", cette élimination constitue une sacrée contre-performance. L'Italie sera absente des huitièmes de finale pour la deuxième fois consécutivement, puisqu'en 2010, elle avait été sortie sans gloire en Afrique du Sud.

D'ailleurs, dès la conférence de presse d'après-match, le sélectionneur Cesare Prandelli et le président de la Fédération italienne (FIGC) Giancarlo Abete ont annoncé leur démission.

"Le projet technique est de ma responsabilité et j'ai annoncé à la Fédération que je remettais ma démission, car quand un projet technique faillit, il faut prendre ses responsabilités", a dit Cesare Prandelli.

Giancarlo Abete a lui aussi dans la foulée annoncé sa "démission irrévocable" et a formé l'espoir que le sélectionneur revienne sur sa décision.

Dans ce contexte, le match devient anecdotique. Dans la chaleur tropicale de Natal (nord-est), c'est l'Uruguay, demi-finaliste en 2010, qui a survécu dans la douleur, arrachant sa victoire sur une tête de Godin, à la réception d'un corner, face aux Italiens réduits à dix depuis l'exclusion de Marchisio (60e).

Au cimetière des éléphants, l'Italie rejoint l'Espagne, tenante du titre et éliminée après deux défaites face aux Pays-Bas (5-1) et au Chili (2-0), et l'Angleterre.

Dans l'autre match du groupe D, dit "groupe de la mort", le Costa Rica, déjà qualifié, a assuré sa première place avec un nul face à l'Angleterre (0-0), déjà éliminée, qui quitte tristement le Brésil, où la sélection aux Trois Lions n'aura inscrit que deux buts en trois matches.

- ... Lamouchi aussi -

L'Espagne, l'Angleterre et l'Italie pourraient être rejointes jeudi par le Portugal, qui devra battre le Ghana tout en tablant sur une large défaite des Etats-Unis face à l'Allemagne pour atteindre les huitièmes de finale. Autant dire que les chances des coéquipiers du Ballon d'or Cristiano Ronaldo semblent particulièrement réduites!

Dans le groupe C, la Colombie a assuré la première place en battant le Japon (4-1). Le sélectionneur Jose Pekerman en a profité pour offrir quelques minutes de jeu au gardien de but remplaçant Faryd Mondragon, qui est ainsi devenu à 43 ans, le plus vieux joueur à disputer un Mondial.

Derrière la Colombie, la deuxième place est revenue à la Grèce, victorieuse de la Côte d'Ivoire (2-1) grâce à un penalty de Samaras à la dernière minute (90+3).

Les Ivoiriens, qui auraient touché une prime de près de 50.000 euros de l'Etat en cas de qualification, laissent ainsi passer l'occasion de franchir pour la première fois le cap du premier tour. L'emblématique Drogba, 36 ans, a-t-il joué son dernier Mondial avec les Eléphants ?

En tout cas, le sélectionneur Sabri Lamouchi a lui choisi de démissionner après cette élimination. "Mon contrat se terminait à cette Coupe du monde et il n'y aura pas de suite, vous comprenez bien pourquoi. C'est logique, alors qu'on n'a pas réussi à la Coupe d'Afrique et pas réussi à la Coupe du monde", a dit Lamouchi en conférence de presse.

Les chances africaines d'accéder aux huitièmes reposent désormais sur les épaules du Nigeria mercredi et de l'Algérie jeudi. Les chances sont minces pour le Ghana.

bur-pga/pgr/jta

PLUS:hp