NOUVELLES

Microsoft lance son téléphone intelligent Nokia X2 avec le système Android (VIDÉO)

24/06/2014 01:06 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

Microsoft a révélé mardi son premier téléphone intelligent depuis l'acquisition de la branche téléphones du groupe finlandais Nokia, le Nokia X2, pour lequel il utilise Android, le système d'exploitation de son rival Google, et non son propre système Windows Phone.

Ce téléphone multifonctions est une version actualisée du Nokia X, révélée en février avant l'arrivée de Microsoft, et dont la cible était les personnes désirant acheter un smartphone à moins de 150 euros.

Dans son communiqué mardi, Microsoft défend sa décision en faisant valoir que les utilisateurs du Nokia X2 auront ainsi accès à ses propres services et fonctions et à ceux d'Android.

Le X2 "a été conçu pour une nouvelle génération d'acheteurs de smartphones" et pour les sensibiliser aux services en "cloud", cette technologie consistant à stocker des données sur des ordinateurs distants et à les gérer à distance via internet, souligne Microsoft.

Les cibles sont donc les jeunes et les premiers acheteurs de smartphone.

Les utilisateurs du X2 auront accès entre autres à l'application de messagerie Skype de Microsoft et à ses services de stockage en "cloud" OneDrive.

Ils pourront aussi accéder aux services de Google, notamment sa vitrine d'applications.

L'appareil sera vendu à partir de juillet dans le monde entier à un prix de 135 dollars hors taxes, a précisé le géant informatique américain.

Il propose une interface revue et modifiable et un onglet de notification déroulant, précise le communiqué de Microsoft.

La version précédente, le Nokia X, qui fonctionne aussi avec Android, connaît du succès dans certains pays comme le Pakistan, la Russie, le Kenya, le Nigeria et l'Inde, selon Microsoft.

Les téléphones fonctionnant avec le système Windows Phone ne représentent qu'environ 3,5% du marché mondial des smartphones, tandis que les appareils Android se taillent la part du lion avec 80% de parts de marché, selon des chiffres du cabinet de recherche IDC.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les produits anti-Google de Microsoft