NOUVELLES

L'Iran au Mondial: l'entraîneur Carlos Queiroz garde espoir de progresser

24/06/2014 09:24 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

SALVADOR, Brésil - Le sélectionneur de l'Iran, Carlos Queiroz, a dit que l'affrontement des siens contre la Bosnie-Herzégovine, dans le groupe F, sera comme une finale de la Coupe du monde pour ses protégés.

Dans ce match face à un club éliminé, mercredi à Salvador, l'Iran a la chance de se rendre jusqu'en ronde des 16 pour la première fois de son histoire.

«Pour nous ce sera comme une finale. C'est aussi simple que ça», a mentionné Queiroz.

Pour avancer, l'Iran doit gagner et espérer un gain argentin contre le Nigeria, qui ravirait la place aux Iraniens avec une nulle à Porto Alegre.

«Nous devons faire notre travail et l'emporter, a dit Queiroz. Le reste est dans les mains de Dieu.»

En lever de rideau, l'Iran a pratiqué un style défensif aride dans une nulle de 0-0 contre le Nigeria. On a répété la formule durant une bonne partie du match contre l'Argentine, mais le pays s'est créé de bonnes chances en contre-attaque et est passé bien près de causer une surprise, avant le but tardif de Lionel Messi.

Queiroz a dit qu'il n'y aura pas de changement majeur dans ses tactiques.

«Je ne crois pas que nous avons à modifier grand-chose, a t-il dit. Nous devons juste être nous-mêmes et faire de notre mieux.»

Lors du dernier match, l'Iran a perdu suite à une grande réussite de Messi, en dernière minute de jeu. Selon Queiroz, cela aurait été évité si ses joueurs avaient plus d'expérience.

«En Europe les joueurs auraient écoulé les dernières minutes en réduisant le jeu au minimum, mais mes joueurs ne sont pas habitués à ça», a t-il dit.

Queiroz a réitéré ses critiques envers l'officiel du match contre l'Argentine, pour ne pas avoir appelé ce qui était clairement, selon lui, une infraction qui aurait valu un penalty à l'Iran. Il souhaiterait qu'on utilise davantage les reprises dans les matches.

«Le jeu est devenu si dynamique et rapide qu'il est impossible pour les officiels de toujours prendre la bonne décision», a dit Queiroz.

PLUS:pc