NOUVELLES

L'Irak dit n'avoir pas demandé de l'aide iranienne face aux insurgés sunnites

24/06/2014 12:00 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

L'ambassadeur d'Irak à Téhéran a affirmé mardi que son gouvernement n'avait pas demandé l'aide de l'Iran contre les insurgés sunnites qui ont pris le contrôle de vastes territoires en Irak.

"L'Iran a joué un important rôle pour soutenir politiquement l'Irak, mais nous n'avons demandé à aucun pays de venir pour défendre l'Irak et sa population", a déclaré Mohammad Madjid Al-Cheikh lors d'une conférence de presse à Téhéran.

L'Iran dont la population est majoritairement chiite, soutient le gouvernement du Premier ministre chiite irakien Nouri al-Maliki. Il a promis une aide à l'Iran en cas de demande officielle des autorités irakiennes.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a promis lundi un soutien intensif à l'Irak face à la "menace existentielle" de l'offensive d'insurgés sunnites, qui avancent vers Bagdad après avoir consolidé leur contrôle dans le nord et l'ouest du pays menacé d'éclatement.

Dimanche, le guide suprême iranien, l'Ayatollah Ali Khamenei s'est dit hostile à toute intervention de Washington en Irak et a accusé les Etats-Unis de vouloir "perturber la stabilité (de l'Irak) et menacer son intégrité territoriale".

L'ambassadeur irakien a par ailleurs démenti des informations de presse selon lesquelles le commandant de la Force al-Qods, une unité des Gardiens de la révolution iraniens, Qassem Souleimani, se trouverait en Irak pour aider son armée.

Ce genre d'informations sont diffusées par des "médias terroristes pour semer la discorde entre l'Irak et d'autres pays comme l'Iran", a dit le diplomate.

bah-mod/dv/hj/sw

PLUS:hp