NOUVELLES

Les ventes de maisons neuves ont bondi de 18,6% aux États-Unis le mois dernier

24/06/2014 12:26 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Les ventes de maisons neuves ont bondi le mois dernier, aux États-Unis, pour atteindre leur niveau le plus élevé en six ans, un solide indicateur que le marché du logement continue de prendre du mieux après son récent ralentissement.

Les ventes de maisons neuves ont avancé de 18,6 pour cent en mai, après avoir reculé de 3,7 pour cent en avril, a indiqué mardi le département américain du Commerce. Des reculs avaient aussi été observés en février et en mars, une situation qui avait été partiellement attribuée aux conditions hivernales particulièrement difficiles.

La forte hausse de mai a fait grimper la cadence annualisée et désaisonnalisée des ventes à 504 000, la plus élevée depuis mai 2008.

Les ventes de maisons ont atteint leur sommet de l'an dernier à 459 000 ventes en juin, mais elles ont ensuite perdu de l'altitude. Leur déclin était attribuable à une hausse des taux d'intérêt hypothécaires, survenue après que la Réserve fédérale des États-Unis eut évoqué une diminution de ses achats obligataires mensuels, qui gardaient les taux d'intérêt à long terme à un faible niveau.

Les stocks de maisons neuves invendues étaient inchangés à 189 000 maisons à la fin mai, soit au même niveau qu'à la fin avril. Au rythme actuel de ventes, ces réserves de maisons seraient écoulées en 4,5 mois, un niveau extrêmement faible qui souligne le fait que la fourniture de maisons neuves reste bien inférieure à ses moyennes historiques.

Les ventes de maisons neuves ont progressé dans toutes les régions du pays en mai, menées par un gain de 54,5 pour cent dans le Nord-Est. Les ventes ont gagné 34 pour cent dans l'Ouest et 14,2 pour cent dans le Sud. Le plus faible gain mensuel a été observé dans le Midwest, où les ventes n'ont avancé que de 1,4 pour cent.

Même avec ces avancées notables, les ventes de maisons neuves ne se situent environ qu'à la moitié de la cadence associée à un marché immobilier en bonne santé.

PLUS:pc