NOUVELLES

Le TSX recule malgré la publication de données encourageantes aux États-Unis

24/06/2014 04:29 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse mardi, malgré la publication de solides données sur le marché de l'habitation des États-Unis et la confiance des consommateurs américains.

L'indice composé S&P/TSX a échappé 143,26 points pour terminer la séance à 14 962,37 points. Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,15 cent US à 93,08 cents US.

Les principaux indices boursiers américains ont aussi perdu des plumes, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles ayant cédé 119,13 points à 16 818,13 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a perdu 12,63 points à 1949,98 points et que l'indice composé du Nasdaq a effacé 18,32 points à 4350,36 points.

Les opérateurs ont notamment tenu compte de la publication de données montrant que les prix des maisons aux États-Unis avaient affiché en avril leur plus lente croissance en 13 mois.

Mais un autre rapport a fait état d'une hausse de 18,6 pour cent des ventes de maisons neuves au mois de mai, soit un rythme annuel de 504 000 ventes — le plus rapide en six ans.

Par ailleurs, le Conference Board a indiqué que l'indice de confiance des consommateurs avait progressé à 85,2 points pour le mois de juin, une meilleure lecture que prévu.

Cependant, les indices boursiers de Toronto et de New York sont près de leurs sommets historiques et certains investisseurs se demandent quelle sera la prochaine source de croissance. En outre, les pressions inflationnistes s'accentuent et soulèvent des questions quant au moment que pourrait choisir la Réserve fédérale des États-Unis pour hausser les taux d'intérêt.

La plupart des secteurs du TSX ont clôturé dans le rouge, le groupe aurifère ayant effacé 2,75 pour cent après avoir gagné environ six pour cent lors des six dernières séances. Le prix de l'or et le cours des actions de sociétés aurifères ont grimpé ce mois-ci en raison des inquiétudes géopolitiques entourant l'Irak et des tensions entre l'Ukraine et la Russie.

Le prix du lingot a avancé mardi de 2,90 $ US à 1321,30 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

Sur le parquet torontois, le secteur de l'énergie a retraité de 2,44 pour cent pendant que le cours du pétrole brut s'est déprécié de 14 cents US à 106,03 $ US le baril à New York.

Les prix du pétrole ont, eux aussi, profité des violences en Irak des dernières semaines. Mais le cours de l'or noir a reculé lundi, alors que certains observateurs se sont questionnés sur la possibilité que les soulèvements finissent par nuire grandement à la production et aux exportations du pays.

Malgré tout, le secteur de l'énergie reste le plus fort du TSX, avec un gain d'environ cinq pour cent au cours du dernier mois seulement. Les investisseurs s'intéressent notamment au plus grand niveau de certitude que présente le secteur pétrolier canadien.

Le groupe des métaux de base du TSX s'est déprécié mardi de 1,68 pour cent, tandis que le cours du cuivre est resté inchangé à 3,15 $ US la livre. Il avait pris la veille 3 cents US, soutenu par des données encourageantes en provenance de Chine.

PLUS:pc