NOUVELLES

Le ministre argentin de l'Economie à l'ONU pour évoquer la dette

24/06/2014 03:16 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

Le ministre argentin de l'Economie Axel Kicillof se rendra mercredi à New York pour un exposé à l'Onu sur la dette, alors que deux fonds "vautours" et l'Argentine sont sur le point d'engager des négociations.

Le communiqué du ministère argentin des Affaires étrangères annonce que M. Kicillof a été invité par le G77+Chine à disserter mercredi à 19h00 GMT sur le conflit judiciaire qui oppose l'Argentine à deux fonds spéculatifs et ses "répercussions sur les restructurations de dette dans les pays en développement".

De nombreux experts redoutent que le revers judiciaire de l'Argentine face aux fonds "vautours" complique la restructuration de la dette de pays en difficulté, leurs créanciers pouvant être tentés de lancer de longues procédures judiciaires plutôt que d'effacer une partie de la dette.

D'après la presse argentine, les discussions entre les fonds NML Capital et Aurelius Management, et l'Argentine, condamnée par la justice des Etats-Unis à leur verser 1,33 milliard de dollars, devraient débuter ce mardi.

Lundi, le juge new-yorkais Thomas Griesa, en charge du dossier depuis des années, a nommé l'avocat américain Daniel Pollack pour superviser le processus.

La plupart des créanciers privés (93%) ont accepté une restructuration de leurs titres de dette argentine et une décote d'environ 70%, afin de permettre à l'Argentine de se redresser après la crise économique de 2001, mais 7% des détenteurs de bons ont refusé, dont les fonds NML et Aurelius Management.

Ils ont obtenu en justice le paiement en liquide de 100% de la valeur nominale des bons argentins, une première.

Le G77, organisation créée par 77 pays en 1964, compte désormais 133 Etats membres, soit les deux tiers des pays et des votes au sein de l'Assemblée générale des Nations unies.

ap/mr

PLUS:hp