NOUVELLES

Irak: le ministre britannique de la Défense aux Emirats, après l'Arabie

24/06/2014 03:09 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

Le ministre britannique de la Défense, Philip Hammond, en tournée régionale axée sur la crise irakienne, a été reçu mardi soir à Dubaï par le vice-président et Premier ministre des Emirats arabes unis, cheikh Mohamed Ben Rached Al-Maktoum, a rapporté l'agence officielle Wam.

M. Hammond, qui venait d'Arabie saoudite, a évoqué avec cheikh Mohamed, ministre de la Défense émirati et souverain de Dubaï, outre les relations bilatérales, la conjoncture régionale et "les moyens de consolider les fondements de la paix et la sécurité" dans la région du Golfe, selon Wam.

Plus tôt dans la journée, il s'est entretenu avec le prince héritier et ministre de la Défense d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz, à Jeddah, dans l'ouest du royaume saoudien, première étape de sa tournée qui doit le conduire aussi au Qatar et au Koweït.

Selon l'agence saoudienne Spa, les deux hommes ont passé en revue "la coopération bilatérale et les moyens de la renforcer, ainsi que la situation régionale et internationale".

La tournée du ministre britannique offre "l'occasion de discuter de la nécessité de trouver une solution politique à la crise en Irak", a déclaré à l'AFP un diplomate en Arabie saoudite.

Avant sa tournée, M. Hammond a fait part de sa préoccupation concerant la situation en Irak où des insurgés sunnites menés par l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont conquis, depuis le début d'une offensive le 9 juin, de larges portions de territoires dans quatre provinces du Nord et de l'Est du pays, suscitant l'inquiétude de la communauté internationale.

"La Grande-Bretagne est profondement préoccupée par les récents développements en Irak et les avancées de l'EIIL. Bien que le royaume uni n'envisage pas une intervention militaire, nous sommes engagés à trouver une solution politique à long terme", a déclaré le ministre britannique.

"Nous restons engagés par la sécurité du Golfe et nous voulons rassurer nos amis et alliés que nous ferons tout notre possible pour soutenir ceux qui travaillent pour un État irakien stable et démocratique et pour alléger les souffrances" de la population, a-t-il ajouté.

aa/ak/tm/sw

PLUS:hp