NOUVELLES

Grève de contrôleurs aériens en France: perturbations limitées surtout au Sud

24/06/2014 09:21 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

Le trafic aérien était perturbé mardi en France en raison d'une grève lancée par un syndicat minoritaire de contrôleurs aériens, qui proteste contre un manque d'investissements dans la navigation aérienne.

Ce mouvement, qui pourrait durer jusqu'à dimanche et risque donc d'affecter le premier week-end de départs en vacances, a été vivement critiqué par l'IATA, organisation qui regroupe l'ensemble des compagnies aériennes dans le monde, qui a dénoncé un "timing malveillant".

Cette grève, "dommageable pour le secteur du transport aérien en pleine restructuration", tombe "au plus mauvais moment de l'année", a également déclaré la Fédération nationale de l'aviation marchande (Fnam).

L'Unsa-ICNA, troisième syndicat des aiguilleurs du ciel à l'origine de la grève, a annoncé dans l'après-midi qu'il sera reçu mercredi au secrétariat d'Etat aux transports et qu'il prendra sa décision de lever ou pas le mouvement "en fonction" des résultats de cette réunion.

Mardi, la grève entraînait des retards pour les avions survolant le sud de la France mais peu d'annulations de dernière minute, alors que la France sort tout juste de deux semaines de conflit à la SNCF, la compagnie de transport ferroviaire.

Les compagnies aériennes avaient été invitées par la Direction générale de l'Aviation civile (DGAC) à annuler préventivement 20% de leurs vols aux aéroports de Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux, ainsi que les vols au départ de Paris à destination du sud de la France, de l'Espagne, du Portugal, Maroc, Tunisie et Algérie.

Ces consignes aux compagnies ont été maintenues pour la journée de mercredi.

Selon la DGAC, le trafic était mardi "conforme aux prévisions", avec toutefois des retards d'environ 45 minutes des vols vers le sud ou partant du sud de la France.

"Le service minimum est appliqué" et les contrôleurs en grève sont réquisitionnés pour garder "50% des effectifs en poste", a précisé un porte-parole de la DGAC.

- 75% des vols assurés -

Air France avait prévu d'assurer mardi la totalité de ses vols long-courriers et 90% de ses vols court et moyen-courriers (France-Europe), un programme "tenu", selon la DGAC.

Selon le secrétariat d'Etat aux Transports, environ 75% des vols initialement programmés devaient être assurés en moyenne pendant la semaine.

Le mouvement de grève a également affecté les compagnies européennes volant depuis ou vers la France ou survolant simplement le pays.

Ryanair a procédé à 70 annulations de vols à chaud en plus des 26 initialement prévues, sur un total de 1.600 vols. Les vols de la compagnie low cost connaissent des retards allant jusqu'à 4 heures.

Easyjet a aussi annulé 28 vols depuis ou partant des six aéroports français touchés par la grève, tandis que British Airways a annulé huit vols de l'aéroport d'Heathrow et fait état de retards.

En Allemagne, les effets du mouvement étaient limités, avec des petits retards à l'atterrissage de vols en provenance de Paris (compris entre 30 min et 1h). En Espagne, 33 vols sur 429 ont été annulés, et seulement deux au Portugal au départ de Lisbonne.

L'Unsa-ICNA a appelé à cesser le travail, du 24 au 29 juin, pour protester contre les moyens trop faibles, selon lui, accordés à la navigation aérienne dans le plan à cinq ans que la France doit présenter d'ici au 30 juin à Bruxelles.

Le SNCTA, premier syndicat parmi les 4.000 contrôleurs aériens français, avait quant à lui levé son préavis dimanche à la suite d'ultimes négociations avec le gouvernement.

Malgré les "avancées" rapportées tant par le SNCTA que par le gouvernement, l'Unsa-ICNA estime que les moyens restent insuffisants pour financer la modernisation des systèmes et réclame une augmentation de 10% de la redevance dite "route" acquittée par les compagnies.

Tous les syndicats s'accordent à juger "obsolètes" les outils de navigation français, tant les instruments de contrôle que le coeur du système informatique qui date des années 80 et doit être remplacé.

burs-shu-chl/alc/nou/plh

AIR FRANCE-KLM

THALES

PLUS:hp