NOUVELLES

Burkina: l'or, premier produit d'exportation en pleine croissance (ministre)

24/06/2014 02:23 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

La production d'or, premier produit d'exportation au Burkina Faso, va atteindre 40 tonnes en 2015 contre 32 tonnes actuellement, grâce au démarrage de trois nouvelles mines, a annoncé mardi à Abidjan le ministre burkinabè des Mines, Salif Kaboré.

"Longtemps considéré comme un pays agricole, le Burkina Faso se positionne comme un pays minier", a affirmé à l'AFP, M. Kaboré, en marge d'une rencontre internationale sur les mines en Afrique.

"Le Burkina va disposer, dès 2015, de dix mines d'or exploitées par des sociétés minières internationales contre sept aujourd'hui, faisant passer la production de 32 tonnes fin 2013 à 40 tonnes", a-t-il expliqué à l'AFP.

L'or a généré en 2013 plus de 700 milliards de francs CFA (1,06 milliard d'euros) de recettes d'exportation et 193 milliards de FCFA de recettes fiscales (294 millions d'euros), selon le ministre.

Le métal jaune constituera pendant "deux décennies" le premier produit d'exportation du Burkina Faso, qui enregistrera "au total dans les cinq prochaines années 15 mines en activité", a-t-il affirmé.

"Cela fera incontestablement du Burkina un pays minier qui arrive à grands pas après le Ghana et le Mali", s'est réjoui Salif Kaboré.

Le Burkina Faso, qui exportait au début des années 2000 moins d'une tonne d'or, a vu sa production s'accroître grâce à un code minier attractif mis en place en 2003, au point de détrôner en 2009 le coton comme premier produit d'exportation.

L'or contribue à environ 5% au Produit intérieur brut (PIB) du Burkina, pays pauvre d'Afrique de l'Ouest.

Au Burkina Faso, des centaines de milliers d'orpailleurs, dont de nombreux enfants, exploitent illicitement l'or dans des dizaines de mines artisanales à travers le pays. Entre une et deux tonnes d'or ont ainsi été extraites des sous-sols du pays en 2013, selon Ouagadougou.

ck/jf/sd

PLUS:hp