NOUVELLES

Mondial-2014 - Espagne: Villa ne renonce pas mais se veut "réaliste"

23/06/2014 03:31 EDT | Actualisé 23/08/2014 05:12 EDT

David Villa, meilleur buteur de l'histoire de l'Espagne avec 59 buts en 97 sélections, a déclaré lundi qu'il rêverait de jouer "jusqu'à 55 ans" avec la Roja mais qu'il lui faudrait "être réaliste" sur ses chances de poursuivre sa carrière internationale.

Âgé de 32 ans, l'attaquant a montré la voie lundi en ouvrant le score contre l'Australie (3-0) lors du dernier match du Mondial-2014 pour l'Espagne, éliminée prématurément.

Mais Villa s'apprête à rejoindre un club de MLS, le New York City FC (Etats-Unis), dont la saison ne débute qu'en mars prochain, et ses chances de faire partie du projet de l'Espagne à l'avenir se sont réduites, a-t-il reconnu.

"J'ai toujours dit que j'aimais jouer en sélection et que c'est ce dont j'avais toujours rêvé. Je jouerais jusqu'à 55 ans mais c'est impossible et il faut être réaliste", a-t-il expliqué lundi après la victoire contre les Australiens.

"J'ai pris la décision d'aller en MLS et j'arrêterai la compétition pendant quelques mois, ce qui complique le fait que je puisse continuer. Après ces six mois, nous verrons. Si le sélectionneur veut m'emmener, je serai enchanté, mais c'est difficile et il faut être réaliste."

D'autres trentenaires, comme le gardien Pepe Reina (31 ans) ou le milieu Xabi Alonso (32 ans), pourraient également avoir joué lundi à Curitiba leur ultime match international, sous réserve de confirmation dans les semaines à venir. Le meneur barcelonais Xavi (34 ans), donné partant lui aussi, n'a lui pas eu cette opportunité en raison d'un problème musculaire.

Interrogé sur son avenir au sein de la Roja, Alonso a néanmoins indiqué que "seul le Mondial" venait de se finir.

"Je ne pense qu'à me reposer et ce qui devra arriver arrivera", a-t-il déclaré sans donner davantage de détails.

jed/dhe

PLUS:hp