NOUVELLES

Mondial-2014: le Brésil se qualifie pour les 8e de finale en battant le Cameroun (PHOTOS)

23/06/2014 06:11 EDT | Actualisé 23/06/2014 07:30 EDT
Stu Forster via Getty Images
BRASILIA, BRAZIL - JUNE 23: Brazil acknowledge the fans after defeating Cameroon 4-1 during the 2014 FIFA World Cup Brazil Group A match between Cameroon and Brazil at Estadio Nacional on June 23, 2014 in Brasilia, Brazil. (Photo by Stu Forster/Getty Images)

Le Mondial a livré ses deux premières affiches des huitièmes de finale, Brésil-Chili et Pays-Bas-Mexique, lundi à l'issue des derniers matches des groupes A et B.

A Brasilia, les Brésiliens ont validé leur ticket et leur première place du groupe A en battant le Cameroun 4 à 1, grâce à un doublé de l'indispensable Neymar et à des buts de Fred et de Fernandinho.

L'article se poursuit après la galerie photos

Mondial 2014: Brésil - Cameroun

Le deuxième billet est revenu au Mexique, vainqueur 3 à 1 de son adversaire direct, la Croatie, à Recife. Les Mexicains terminent avec sept points, comme les Brésiliens, mais avec une moins bonne différence de buts (5 contre 3).

Les Pays-Bas, déjà qualifiés, comme leur adversaire du jour le Chili, ont conservé la pole position du groupe B en dominant les Sud-Américains 2 à 0. Ils évitent ainsi le Brésil en huitièmes.

Pour les Brésiliens, le dernier match n'a pas été aussi facile que ne l'indique le score et il a fallu, encore une fois, un grand Neymar pour porter la seleçao dans un début de match difficile. La Seleçao s'est envolée en seconde période. Avec quatre buts en trois matches, la star est passée en tête du classement des buteurs du Mondial.

L'attaquant de Barcelone a ouvert la marque d'un plat du pied parfait sur un centre de Luiz Gustavo à la 17e minute. C'est lui aussi qui a redonné l'avantage aux siens d'un tir à ras-de-terre après une pénétration dans la surface (35).

Entre-temps les Camerounais, libérés de toute pression puisque leurs dernières chances de qualification s'étaient envolées au match précédent, avaient égalisé par Matip de près sur un centre de Nyom (27).

En seconde période, Fred, peut-être en position de hors-jeu, a inscrit un troisième but de la tête (49), son premier du Mondial. Un soulagement pour l'ancien avant-centre de Lyon, souvent considéré comme le maillon faible de l'équipe. Fernandinho, entré en cours de jeu, a corsé l'addition en fin de match (84).

L'autre match du groupe A, décisif pour le deuxième billet, ne s'est décanté que dans les vingt dernières minutes en faveur des Mexicains, avec des buts du vétéran Marquez (72), de Guardado (75) et d'Hernandez (82). Perisic a réduit l'écart pour les Croates à trois minutes de la fin alors que tout était perdu.

Déclarations

Neymar (joueur Brésil, auteur d'un doublé et en tête du classement des buteurs):

«Pression? Il n'y a pas de pression quand tu réalise un rêve. Je suis en train de vivre ce que je recherche depuis que je suis petit, de réaliser ce que je voulais faire dans ma vie. J'essaie d'aider mes coéquipiers, pas seulement en marquant des buts, mais aussi dans le jeu. Le plus important c'est le groupe. Le score montre qu'on a fait un bon match. On s'est à nouveau mis à presser et on peut se féliciter de notre match. On est sur le bon chemin, on monte en puissance et on est chaque fois plus proche de l'objectif. Je veux aussi remercier les supporteurs pour leur soutien. (Le Chili?). Ça va être compliqué. Quand vous regardez la Coupe du monde, vous voyez beaucoup d'équipes et jamais on se dit +Tiens, ca c'est une équipe vraiment faible, la plus faible du tournoi+. Tout le monde court, le football est de plus en plus dur, les adversaires sont forts. On va maintenant se reposer, et préparer la rencontre contre le Chili.»