NOUVELLES

L'Impact espère que les nouveaux pourront les aider à renverser la tendance

23/06/2014 07:37 EDT | Actualisé 23/08/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le personnel technique de l'Impact de Montréal avait les oreilles grandes ouvertes le 10 mai dernier quand le président de l'équipe Joey Saputo avait promis des changements aux partisans par le biais de son compte Twitter.

Plusieurs joueurs se retrouvent maintenant sous d'autres cieux et ils ont laissé leur place à du sang neuf.

Le milieu de terrain Patrice Bernier espère que les changements apporteront une «nouvelle dynamique» au sein de l'équipe, qui est coincée au dernier rang du classement général de la Major League Soccer avec un dossier de 2-7-4.

«Nous avons quatre ou cinq nouveaux joueurs, a rappelé Bernier lundi. Nous allons tourner la page sur les 13 premiers matchs.

«Nous avons appris les leçons. Maintenant, nous espérons que les nouveaux joueurs vont apporter une nouvelle énergie pour le reste de la saison. Nous voulons retrouver le chemin de la victoire.»

Les changements ont débuté le 13 mai, quand le milieu de terrain Blake Smith a été prêté à l'Indy Eleven, dans la NASL. Trois jours plus tard, Collen Warner a été échangé au Toronto FC en retour du milieu de terrain Issey Nakajima-Farran.

Le 2 juin, l'Impact a acquis le défenseur Futty Danso des Timbers de Portland contre un choix au repêchage. Quatre jours plus tard, le défenseur haïtien Mechack Jérôme a été embauché.

Le 11 juin, l'Impact a accordé un contrat au milieu de terrain espagnol Gorka Larrea après un essai d'une semaine. Le lendemain, le populaire mais peu employé défenseur Jeb Brovsky a été échangé au New York City FC, une équipe d'expansion qui fera ses débuts en MLS en 2015.

La semaine dernière, l'équipe a appris que le milieu de terrain et joueur désigné Hernan Bernardello allait quitter l'Impact au profit du club mexicain Cruz Azul à la fin du mois.

Un changement positif est survenu avant que Saputo envoie son fameux gazouillis, quand l'équipe a échangé le premier choix du repêchage de 2012 Andrew Wenger à l'Union de Philadelphie contre l'attaquant Jack McInerney, qui accumule les buts depuis son arrivée à Montréal.

Il y a donc eu beaucoup de changements au sein d'une équipe qui avait été critiquée pour en avoir fait aucun lors de la saison morte, outre l'embauche de l'entraîneur Frank Klopas. Cette inactivité était d'autant plus inquiétante que l'équipe s'était effondrée en deuxième moitié de saison et s'était qualifiée de justesse pour les éliminatoires après avoir été une des meilleures formations du circuit en première moitié de campagne.

L'Impact espère maintenant que les changements, en plus de l'arrivée anticipée du milieu de terrain argentin Ignacio Piatti comme joueur désigné, permettront à l'équipe de sauver sa saison, dont le seul point positif jusqu'ici a été sa victoire en Championnat canadien afin de se qualifier pour la Ligue des Champions de la CONCACAF.

«C'est comme un nouveau départ, a dit le défenseur central Matteo Ferrari, qui sera de retour au jeu après avoir raté un mois d'action en raison d'une blessure à un mollet. Je sais que nous sommes en retard au classement.

«C'est vrai que l'an dernier à la même époque, nous étions au premier rang, mais nous avions gagné un, peut-être deux parties par la suite. C'est peut-être difficile d'y penser, mais nous devons repartir à zéro et voir ce qui arrivera.»

Et ça recommencera mercredi soir quand l'Impact rendra visite aux Whitecaps de Vancouver, avant de revenir à Montréal pour un duel contre le Dynamo de Houston dimanche.

Klopas n'a pas dévoilé sa formation partante, mais il y a de bonnes chances de voir Nakajima-Farran et Larrea en action face aux Whitecaps.

Le succès des changements sera vraisemblablement déterminé par la vitesse à laquelle les nouveaux venus vont s'adapter à leur nouvel environnement et, dans certains cas, au style physique de la MLS.

L'Impact a profité de la pause de deux semaines depuis sa défaite de 4-2 à domicile face au D.C. United le 11 juin afin d'intégrer les nouveaux joueurs. Ils se sont entraînés deux fois par jour la semaine dernière, en plus de garder un oeil sur la Coupe du monde au Brésil.

«Ce n'est jamais facile parce que les nouveaux joueurs ont besoin de temps pour se retrouver sur la même page que les vétérans, a dit Ferrari. Je vois que les nouveaux sont engagés dans le processus. Ils veulent aider l'équipe. Nous allons voir les résultats.»

Le milieu de terrain Felipe devrait être du voyage à Vancouver, mais ses plans pourraient changer rapidement puisque sa conjointe doit accoucher dans les prochains jours.

Marco Di Vaio, Justin Mapp et Calum Mallace se sont entraînés en solitaire puisqu'ils sont blessés, mais Klopas a mentionné qu'il était possible qu'ils reviennent au jeu dès dimanche.

Le fragile défenseur Nelson Rivas, qui a effectué un retour au jeu simplement pour quitter après deux minutes à son premier match de la saison, réfléchit toujours sur son avenir.

PLUS:pc