NOUVELLES

Les Pays-Bas vont évoquer les journalistes condamnés en Egypte avec l'UE

23/06/2014 06:17 EDT | Actualisé 23/08/2014 05:12 EDT

Le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Frans Timmermans, a annoncé lundi qu'il allait parler avec ses homologues européens de la condamnation en Egypte de journalistes, dont une Néerlandaise jugée par contumace, accusés de soutenir les Frères musulmans.

"J'ai convoqué l'ambassadeur d'Égypte au ministère et je vais parler de l'affaire aujourd'hui (lundi) au Luxembourg avec mes collègues européens", a-t-il indiqué, cité dans un communiqué du ministère, ajoutant que la journaliste néerlandaise Rena Netjes n'avait pas eu droit "à un procès équitable".

Les avocats de Mme Netjes n'ont pas été autorisés à s'exprimer pour sa défense, car elle n'était pas présente en Egypte pour le procès et les juges n'ont pas examiné les cas particuliers des journalistes, assure le ministère des affaires étrangères.

"Toutes les exigences pour un procès équitable n'ont pas été respectées", a également affirmé le ministre, affirmant que les Pays-Bas étaient "déçus" par cette condamnation.

Un tribunal égyptien a condamné lundi à des peines de sept à dix ans de prison trois journalistes de la chaîne qatarie Al-Jazeera, accusés de soutenir les Frères musulmans du président destitué Mohamed Morsi, cibles d'une implacable et sanglante répression.

Dans cette affaire, qui a provoqué un tollé international, 11 autres accusés jugés par contumace --dont trois journalistes étrangers, deux Britanniques et une Néerlandaise-- ont été condamnés à 10 ans de prison.

mbr/ndy/jh

PLUS:hp