NOUVELLES

Le patron du foot ghanéen dément avoir accepté d'arranger des matches amicaux

23/06/2014 01:01 EDT | Actualisé 23/08/2014 05:12 EDT

Le président de la Fédération ghanéenne de football (GFA) Kwesi Nyantakyi a démenti lundi à la BBC avoir accepté de monnayer le résultat de futurs matches amicaux de la sélection ghanéenne, actuellement engagée au Mondial-2014.

Une enquête menée par des journalistes de Channel 4 et du Daily Telegraph et diffusée lundi soir accuse Nyantakyi d'avoir accepté un contrat fixant le prix d'un match amical arrangé de l'équipe nationale à 170.000 dollars (125.000 euros), à l'encontre des règles de la Fifa.

Les journalistes, aidés par un ancien enquêteur de la Fifa, se sont fait passer pour des organisateurs de matches et auraient trompé le patron du foot ghanéen qui pensait s'adresser à une société organisatrice de rencontres.

Nyantakyi a expliqué à la BBC qu'il n'avait pas accepté le contrat car il avait des doutes sur sa véracité. "La tonalité du reportage n'est pas complètement vraie", a-t-il affirmé, ajoutant "ne pas avoir accepté le moindre match arrangé concernant la GFA".

"Comme indiqué à leurs représentants (les faux organisateurs de matches truqués, ndlr), on m'a proposé un projet de contrat que je n'avais pas lu et sur lequel j'avais des questions en suspens. Il est ainsi prématuré pour quiconque d'affirmer que la GFA a commis une faute", a-t-il poursuivi.

Dimanche, la Fédération ghanéenne avait publié un communiqué dans lequel elle démentait avoir signé un tel contrat et affirmait avoir demandé à la police britannique d'ouvrir une enquête pour fraude concernant "deux individus s'étant fait passer pour des représentants de la GFA".

Elle a nommément accusé Christopher Forsythe, un agent agréé par la Fifa, et Obed Nketiah, un haut responsable de la Fédération ghanéenne, et annoncé avoir prévenu la Fifa et la Confédération africaine de football.

Après avoir rencontré les deux intermédiaires, les journalistes du Daily Telegraph et de Channel 4 auraient eu un entretien avec Nyantakyi dans un hôtel à Miami début juin pour discuter d'un éventuel accord concernant ces rencontres truquées.

"Nous voulons assurer à tout le monde que nous n'accepterons jamais de fausses déclarations de ce genre et des sanctions exemplaires seront prises si de telles informations étaient avérées", écrit la Fédération dans le communiqué.

Forsythe et Nketiah ont tous deux démentis avoir voulu truquer des rencontres.

La sélection ghanéenne est actuellement engagée au Mondial-2014 et a été saluée pour sa performance face à l'Allemagne samedi (2-2) qui lui permet d'espérer une qualification pour les 8e de finale.

pi/dac/el

PLUS:hp