NOUVELLES

John Kerry arrive à Bagdad pour des consultations sur la crise irakienne (AFP)

23/06/2014 03:22 EDT | Actualisé 22/08/2014 05:12 EDT

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry est arrivé lundi à Bagdad pour des consultations sur la crise provoquée par l'offensive menée par des insurgés sunnites en Irak.

Au cours de cette visite, M. Kerry doit notamment rencontrer le Premier ministre sortant Nouri al-Maliki, sous le feu des critiques pour sa politique jugée confessionnelle à l'égard de la communauté sunnite en Irak.

M. Kerry arrivait de Jordanie où il a eu dimanche soir des entretiens avec son homologue Nasser Joudeh. Pour des raisons de sécurité, sa visite a été gardée secrète par le Département d'Etat.

M. Kerry effectue une mission diplomatique qui l'a mené dimanche en Egypte et en Jordanie, avant Bruxelles et Paris, et qui porte principalement sur les efforts visant à convaincre M. Maliki, un chiite, de former rapidement un gouvernement d'union nationale.

Depuis le 9 juin, les insurgés sunnites, emmenés par les jihadistes ultra-radicaux de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), ont mis la main sur Mossoul, deuxième ville d'Irak, une grande partie de sa province Ninive (nord), de Tikrit et d'autres secteurs des provinces de Salaheddine (nord), Diyala (est) et Kirkouk (nord), et avancent désormais à l'ouest.

Au cours du week end, ils se sont emparés de trois villes de la province occidentale d'Al-Anbar: Al-Qaïm, Rawa et Aana.

Le secrétaire d'Etat américain avait appelé dimache depuis Le Caire les dirigeants irakiens à dépasser leurs divisions confessionnelles, assurant que son pays n'était "pas responsable" de la crise provoquée par l'offensive fulgurante d'insurgés sunnites et ne cherchait pas à "choisir" un leader pour l'Irak.

jkb/psr/wd/hj/sw

PLUS:hp