NOUVELLES

Des hélicoptères qui ne respectent pas des conditions de sécurité

23/06/2014 08:03 EDT | Actualisé 23/06/2014 08:03 EDT
Flyguy71/Flickr

Les hélicoptères qui remplaceront les Sea King de l'armée canadienne ne respecteront pas une condition jugée cruciale par les hautes instances de l'armée et du transport civil.

Le gouvernement fédéral a annoncé le 18 juin 2014 qu'il avait finalement signé un nouveau contrat avec le fabricant de l'hélicoptère Sikorsky. Vingt-huit nouveaux hélicoptères CH-148 Cyclone ont été commandés à un coût de 5,7 milliards de dollars.

Or, CBC révèle que le gouvernement fédéral a décidé de renoncer à son exigence demandant que les hélicoptères aient la capacité de fonctionner à sec pendant 30 minutes en cas de fuite d'huile dans la boîte d'engrenage.

Au terme de son enquête sur la mort de 17 personnes dans un écrasement au large de Terre-Neuve-et-Labrador il y a cinq ans, le Bureau de la sécurité des transports du Canada avait recommandé que tout hélicoptère certifié au pays ait la capacité de fonctionner à sec.

« Nous recommandons que tous les hélicoptères de catégorie A, y compris le S-92, devraient être en mesure de voler pendant au moins 30 minutes après une perte massive d'huile dans la boîte de transmission principale », mentionnait en 2011 la présidente du Bureau de la sécurité des transports du Canada, Wendy A. Tadros.

La boîte de vitesses agit comme lien entre les moteurs d'hélicoptères et leurs rotors. Elle comprend de l'huile lubrifiante qui refroidit les engrenages et conserve l'énergie qui se rend vers les rotors.

Si un hélicoptère devait perdre de l'huile dans sa boîte de transmission principale, le système deviendrait alors trop chaud et pourrait mettre l'appareil en péril.

Un hélicoptère qui répond à la norme de fonctionnement à sec peut continuer à voler pendant 30 minutes même s'il n'y a pas d'huile dans la boîte de transmission principale.

Cela représente un élément essentiel pour les hélicoptères volant à des centaines de kilomètres au large.

Extrêmement dangereux, selon le NPD

L'opposition officielle a réagi avec véhémence aux informations révélées par CBC. Le porte-parole du Nouveau Parti démocratique en matière de défense nationale, Jack Harris, estime que la situation est préoccupante.

« Je suis sous le choc, c'est une chose extrêmement dangereuse. C'est une exigence réglementaire majeure. C'est nécessaire pour la sécurité d'un appareil qui est dans un environnement comme celui des Maritimes », a-t-il dit.

La capacité de fonctionnement à sec de 30 minutes est l'une des sept concessions faites par le gouvernement fédéral dans ce dossier.

Les autres concessions du gouvernement fédéral

La capacité à assurer la rampe de l'hélicoptère dans différentes positions pendant le vol

Des systèmes de confort pour l'équipage pendant les opérations à des températures extrêmes

Main dégagée et appui pour les pieds pour que les techniciens effectuent l'entretien

La capacité d'autodémarrage par temps très froid

Des facteurs ergonomiques pour le cockpit

Un système pour déployer automatiquement des radeaux de sauvetage personnel dans les situations d'urgence

Le gouvernement réagit

Le gouvernement réagit

La porte-parole du ministère de la Défense nationale, Ashley Lemire, affirme que les nouveaux Cyclone sont dotés d'une boîte de transmission principale conçue pour que la totalité des pertes d'huile soient « très faibles ».

Pour ce qui est de la totalité des concessions, Mme Lemire déclare que les forces armées ont accepté l'entente puisqu'il n'y aurait pas d'impact sur l'ensemble des opérations et que cela n'allait pas mettre la vie des équipages en danger.

INOLTRE SU HUFFPOST

Canadian Army In Flooded High River