NOUVELLES

Barack Obama veut que les États-Unis se dotent d'un congé de maternité payé

23/06/2014 04:48 EDT | Actualisé 23/08/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Le président Barack Obama a déclaré, lundi, que les États-Unis devaient imiter les autres pays industrialisés et offrir un congé de maternité payé aux nouvelles mamans.

Dans le cadre d'un sommet sur la conciliation famille-travail à la Maison-Blanche, M. Obama a déploré le fait que plusieurs Américaines ne pouvaient même pas obtenir une journée de congé payée pour accoucher.

À ceux qui se demandent comment cette mesure pourrait être financée, le président a répliqué que, si la France pouvait le faire, les États-Unis le pouvaient aussi.

Les Françaises ont droit à un congé de maternité payé de 16 semaines qui passe à 26 semaines pour leur troisième enfant.

Le sommet à la Maison-Blanche s'est amorcé après de nombreux événements régionaux étalés sur plusieurs mois.

L'administration Obama n'a pas lésiné sur les moyens, invitant même l'une des vedettes de la télésérie «Mad Men», dont l'intrigue se déroule dans une agence de pub durant les années 1960, afin d'appuyer la critique du président envers les politiques dépassées toujours en vigueur dans le monde du travail aux États-Unis.

L'actrice Christina Hendricks, qui interprète la mère célibataire Joan dans la populaire série télévisée, a en effet affirmé que le seul endroit au XXIe siècle où une histoire comme celle de son personnage était acceptable, c'était à la télévision.

Alors que certaines entreprises américaines proposent des congés familiaux payés afin d'attirer les travailleurs, la loi adoptée en 1993 exige seulement des employeurs qu'ils accordent des congés sans solde pour des raisons familiales et médicales.

Barack Obama a fait l'éloge de la Californie, du Rhode Island et du New Jersey pour avoir créé leur propre programme, mais n'a toujours pas donné son soutien à un projet de loi qui instaurerait un système national similaire financé à même les impôts.

PLUS:pc