NOUVELLES

Andy Murray amorce la défense de son titre à Wimbledon avec une victoire

23/06/2014 10:13 EDT | Actualisé 23/08/2014 05:12 EDT

LONDRES - Andy Murray a été accueilli sur le court central par une ovation debout et il en a eu droit à une autre au moment de quitter le terrain après avoir entrepris le défense de son titre à Wimbledon par une victoire aux dépens de David Goffin.

Fidèle à la tradition, Murray a eu le privilège de disputer le match d'ouverture sur le court central à titre de champion en titre. Et il n'a pas raté son entrée en scène, l'emportant 6-1, 6-4, 7-5 face au Belge, 105e joueur mondial.

Murray a réussi quatre bris, a sauvé les deux balles de bris contre lui et il a confirmé sa victoire avec un as, son huitième du match.

L'année dernière, Murray est devenu le premier Britannique à remporter le tournoi de Wimbledon en 77 ans. Cette année, il tente de devenir le premier à défendre son titre avec succès depuis Fred Perry en 1936.

Murray a eu droit à toute une ovation quand il s'est présenté à l'endroit même où il a vaincu Novak Djokovic en finale l'an dernier.

«C'était plaisant, a confié Murray. J'étais nerveux ce matin, hier aussi. De bons souvenirs me sont revenus à l'esprit en pénétrant sur le court. J'ai reçu une belle salve d'applaudissements mais, une fois assis dans la chaise, il faut se préparer au tournoi de cette année.»

Présent dans la loge royale pour l'occasion, il y avait le père et les grands-parents de Murray et Shaquille O'Neal, le joueur vedette à la retraite de la NBA.

Le nouvel entraîneur de Murray, l'ancienne championne Amélie Mauresmo, a pris place dans la première rangée de la section des invités mais elle est demeurée impassible tout au long du match.

Murray a montré que son jeu sur gazon est à point dès le départ, enlevant le premier set en 29 minutes et s'assurant le deuxième à l'aide d'un as. Goffin a été dominé lors des deux premiers sets mais il a élevé son niveau au troisième.

Goffin a terminé le match avec plus de coups vainqueurs (31) que Murray (28). Mais Murray n'a commis que 10 fautes directes comparativement à 28 pour son adversaire.

Plus tard dans la journée, le favori Novak Djokovic a franchi sans difficulté le premier tour, l'emportant 6-0, 6-1, 6-4 aux dépens du Kazakh Andrey Golubev.

Parmi les autres vainqueurs en cette journée nuageuse, notons celle de Tomas Berdych, qui a défait Victor Hanescu 6-7 (5), 6-1, 6-4, 6-3. Ernests Gulbis, no 12, et Mikhail Youznhy ont également franchi le premier tour avec succès.

Mais Fernando Verdasco, 18e tête de série, a trébuché face à l'Australien Marinko Matosevic, s'inclinant 6-4, 4-6, 6-4, 6-2.

Au tableau féminin, la Chinoise Li Na a triomphé 7-5, 6-2 de la Polonaise Paula Kania. Li, championne des Internationaux de France en 2011, s'est ressaisie pour gagner les quatre derniers jeux du premier set après avoir cédé un bris pour tirer de l'arrière 5-3.

La quintuple championne Venus Williams a gagné son premier match de simple à Wimbledon depuis 2011, l'emportant 6-4, 4-6, 6-2 face à l'Espagnole Maria-Teresa Torro-Flor.

Williams avait perdu dès la première ronde en 2012 et a raté le tournoi de l'an dernier en raison d'une blessure au dos.

L'ancienne no 1 mondiale Victoria Azarenka a gagné son premier match en cinq mois, prenant la mesure de Mirjana Lucic-Baroni 6-3, 7-5.

Azarenka, no 8, double demi-finaliste à Wimbledon, a fait son retour à la compétition à Eastbourne la semaine dernière après une longue interruption en raison d'une blessure au pied gauche.

Samantha Stosur, une ancienne championne des Internationaux des États-Unis, et l'Américaine Sloane Stephens ont subi l'élimination.

L'Australienne Stosur, 17e tête de série, a cédé 6-3, 6-4 devant la Belge Yanina Wickmeyer.

Décidément Wimbledon ne sourit guère à Stosur, où elle n'a jamais franchi la troisième ronde et perdu dès le premier tour six fois en 12 présences.

Wickmeyer l'a emporté sous l'oeil attentif de la retraitée Kim Clijsters, qui travaille avec sa compatriote belge.

Stephens s'est pour sa part inclinée 6-2, 7-6 (6) aux mains de la Russe Maria Kirilenko.

À ses six derniers tournois du Grand Chelem, Stephens avait toujours pris part à la deuxième semaine de compétitions.

Stephens a sauvé cinq balles de match alors qu'elle servait à 5-6, pour provoquer la tenue du bris d'égalité qu'elle a perdu.

La 18e tête de série détenait, parmi les joueuses actives, la plus longue séquence de présences au quatrième tour de tournois du Grand Chelem, séquence remontant aux demi-finales des Internationaux d'Australie en 2013.

À Wimbledon l'année dernière, le parcours de Stephens s'était arrêté en quarts de finale, où elle a perdu contre l'éventuelle championne Marion Bartoli.

PLUS:pc