BIEN-ÊTRE

10 idées pour cuisiner pas cher

23/06/2014 03:13 EDT | Actualisé 16/07/2014 02:43 EDT
JGI/Jamie Grill via Getty Images

Au fil des ans, les coûts liés à l’alimentation ne cessent d’augmenter. Afin de réduire notre facture d’épicerie, on applique ces trucs pour cuisiner pas cher.

1 - On favorise les recettes nécessitant peu d'ingrédients. On gagnera du temps lors de la préparation et nos plats seront moins coûteux. Il existe également une gamme d'ingrédients interchangeables qu'on peut utiliser lorsqu'il nous en manque un pour cuisiner. Inutile alors de courir au supermarché pour se le procurer!

2 - On fait des provisions. Lorsqu'un aliment est en promotion, on en profite pour en acheter plus qu'on en a besoin, et on entrepose ou congèle le surplus. Par exemple, on peut acheter les fruits de saison comme les pêches, mangues, ananas, fraises ou framboises en grande quantité. On les coupe si nécessaire, puis on les congèle. Ils seront délicieux dans un smoothie.

3 -On organise notre menu selon les arrivages de la saison. Les fruits et légumes sont plus frais et on évite ainsi de payer pour le transport en plus de favoriser la consommation d'aliments locaux. On peut aussi profiter de l'abondance des fruits et légumes pour faire des réserves et s'en servir tout au long de l'année.

4 - On prépare des repas en casserole ou à la mijoteuse. Ce type de plat nous permet d'utiliser des coupes de viande de moins bonne qualité puisque la cuisson lente attendrit les viandes et les rend délicieuses.

5 - On intègre le thon et le saumon en conserve dans nos recettes. Dans les pâtes, les salades, les sandwichs ou les pâtés, ces poissons seront savoureux. Le poisson en boîte conserve ses propriétés nutritives tout en ayant bon goût.

6 - On épluche les circulaires. On prépare notre menu en se basant sur les rabais de la semaine. Certains supermarchés offrent même un menu hebdomadaire inspiré des rabais de la semaine.

7 - On privilégie les formats familiaux. On pourra cuisiner en grande quantité et avoir des restants pour les lunchs du lendemain. S'il en reste encore, on peut facilement mettre au congélateur le surplus des mets préparés. On peut aussi congeler les viandes et volailles fraîches dans une marinade; elles macéreront pendant la décongélation.

8 - On achète des produits en vrac comme les céréales, les flocons d'avoine, la farine. En plus de payer uniquement pour la quantité désirée, l'emballage minimaliste diminue grandement les coûts de production. L'achat en vrac est surtout proposé dans les fruiteries, les magasins d'aliments biologiques et les chaînes d'épicerie santé.

9 - On récupère les fruits et légumes abîmés ou trop mûrs pour en faire des compotes, des coulis, des soupes ou des muffins.

10-On cuisine les légumineuses, les œufs, les céréales et le tofu. Ces produits nutritifs varient notre menu. On les apprête en soupe, salade, sauté, etc. Plutôt que les acheter en conserve, on privilégie les légumineuses non cuites en sachet. On obtiendra une plus grande quantité à moindre coût. Une fois cuite, on pourra ensuite congeler le surplus et l'utiliser plus tard.

Pour bien apprêter ces substituts, consultez notre article Comment cuisiner des repas sans viande. On y propose plusieurs idées simples et délicieuses.

Lire aussi sur Coupdepouce.com

Soin des bébés: 7 erreurs fréquentes

30 souliers plats pour l'été

Shopping été 2014: le rose poudré

INOLTRE SU HUFFPOST

Les tendances et saveurs incontournables de l'année 2014