NOUVELLES

Syrie: l'EIIL combat avec les humvees pris à l'armée irakienne

22/06/2014 12:26 EDT | Actualisé 22/08/2014 05:12 EDT

Les jihadistes ultra-radicaux de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont utilisé pour la première fois en Syrie des humvees américains pris à l'armée irakienne, dans des combats contre les rebelles dans le nord du pays, selon une ONG.

"Ils se sont servis, pour la première fois, de ces véhicules afin de s'emparer dimanche des villages d'Eksar et de Maalal, dans la province d'Alep, près de la frontière turque, après de violents combats contre le Front islamiste et ses alliés du Front al-Nosra", branche syrienne d'al-Qaïda, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Ces deux villages sont proches de la ville d'Azaz que l'EIIL avait abandonné fin février sous la pression des rebelles. Ces jihadistes ultra-radicaux, engagés depuis janvier dans une guerre sans merci avec leurs anciens alliés, s'étaient retirés de la partie ouest et sud de la province d'Alep mais gardé leurs positions dans la partie nord où les combats on eu lieu dimanche.

Pour le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, ils vont essayer de reprendre Azaz.

Après la prise de Mossoul, la grande ville du nord de l'Irak, et la débandade de l'armée irakienne devant l'offensive lancée le 9 juin par des insurgés sunnites menés par l'EIIL, le groupe avait transféré en Syrie plusieurs véhicules militaires de fabrication américaine.

Par ailleurs, des hommes de l'EIIL ont enlevé dimanche 20 étudiants kurdes sur la route reliant Hasaka et Qamishli, dans le nord est de la Syrie, selon l'OSDH.

Depuis le 29 mai, l'EIIL retient 145 étudiants kurdes, qui venaient de passer des examens dans les quartiers ouest d'Alep, et selon les parents de cinq élèves qui avaient réussi à s'enfuir, les jihadistes leur avaient demandé de rejoindre leur combat.

Le même jour, les jihadistes avaient kidnappé aussi 193 civils kurdes de 17 à 70 ans, du village de Qabasine dans la province d'Alep.

Les milices kurdes croisent le fer avec l'EIIL depuis plusieurs mois, les jihadistes tentant de s'emparer des champs pétroliers du Nord et de l'Est qui se trouvent dans les régions de Syrie à prédominance kurde.

Alors que les Kurdes essaient d'élargir leur zone autonome, l'EIIL veut établir dans la région un État islamique à cheval sur la Syrie et l'Irak.

rd/sk/feb

PLUS:hp