NOUVELLES

Mondial-2014/Pays-Bas: Van Gaal tacle l'arbitrage et la Fifa

22/06/2014 12:26 EDT | Actualisé 22/08/2014 05:12 EDT

Le sélectionneur néerlandais Louis van Gaal a fortement critiqué l'arbitrage et la Fifa dimanche, estimant que les deux penalties concédés par son équipe jusque-là étaient injustifiés et espérant que l'arbitre gambien de Pays-Bas/Chili ferait "un meilleur boulot".

Le match Pays-Bas/Chili, entre deux équipes déjà qualifiées pour les huitièmes de finale a pour enjeu la première place du groupe, qui permettra probablement d'éviter le Brésil au prochain tour.

Le match sera arbitré par Bakary Gassama, 35 ans, qui fera ses grands débuts en Coupe du monde. M. Gassama a arbitré des rencontres aux JO-2012 et à la Coupe du monde des moins de 20 ans.

"Je ne vais pas donner une opinion sur cet arbitre, je ne l'ai jamais vu. Je présume que la Fifa n'a sélectionné que de bons arbitres, a déclaré Van Gaal en conférence de presse. Mais ce que j'ai vu c'est qu'on a concédé (contre l'Espagne et contre l'Australie) deux penalties qui n'étaient pas justifiés".

"Sur le premier penalty, c'est Costa qui marche sur le pied d'un de mes joueurs. Sur le deuxième, la balle va vers la main d'un de mes joueurs. Deux fois on a pris un penalty et mon équipe a réussi à revenir, aucun autre pays n'a connu ça", a ajouté le sélectionneur néerlandais, estimant par ailleurs que le deuxième carton jaune reçu par Robin van Persie contre l'Australie, qui le prive du match contre le Chili, n'était pas non plus justifié.

Louis van Gaal a aussi déploré que le Brésil joue son troisième match de groupe contre le Cameroun, un peu plus tard, en connaissant donc le résultat de Pays-Bas/Chili.

"C'est ridicule. La Fifa à chaque match fait des publicités sur le fair-play, et là non, ce n'est pas bon", a-t-il estimé.

"On va se concentrer sur la victoire contre le Chili et je ne pense pas qu'on soit affecté par le fait qu'ils jouent après nous, j'espère qu'ils (les Brésiliens) feront leur devoir de sportifs", a-t-il ajouté.

Van Gaal s'est présenté en conférence de presse en compagnie du défenseur Bruno Martins Indi, blessé et d'ores et déjà forfait contre les Chiliens, car il estime "pas intelligent" de placer une conférence de presse avant un entraînement.

"La Fifa a décidé que l'on devait donner une conférence de presse avant l'entraînement, ce qui n'est pas très intelligent. Je pense que les joueurs doivent se concentrer sur l'entraînement et si on a demandé à Bruno de venir, c'est dans l'intérêt du groupe", a expliqué le coach batave.

ebe/fbx

PLUS:hp